GERMINAL

Pendant le tournage de Germinal, Renaud découvre le Nord et ses chansons. il décide d'en enregistrer quelqu'unes, et son disque obtient un prix aux Victoire de la musique.

A l'heure de l'Europe , la chanson d'expression française élargit son horizon .Si l'album que sort Patricia Kaas a clairement une vocation internationale, c'est une autre ambassadrice de charme ,la canadienne Céline Dion ,qui part à la conquête du grand public américain.

Eltsime

Pour la première fois, Boris Eltisme se trouve confronté à une opposition musclée.

L'EUROPE MENACÉE.

Alors que se met péniblement en place un nouvel ordre mondial, le continent européen est le premier à faire les frais de la disparition brutale du communisme

BALLADUR

A Matignon, Edouard Balladur succéde a Pierre Bérégavoy

SECONDE COHABİTATİON

Après la chute du mur de Berlin, on pouvait croire que la fin de la rivalité entre Soviétiques et Américains mettrait un terme à l'instabilité mondiale. Mais on s’aperçoit que l'opposition des deux grandes puissances apportait aux relations internationales un équilibre qui fait cruellement défaut. La disparition de ce clivage se ressent même en France. Pendant longtemps, la gauche et la droite ont mobilisé leurs partisans autour d'idées et de projets différents : ce n'est plus guère le cas alors que les citoyens se désintéressent de plus en plus de la chose publique. En mars. par désir de changement plus que par conviction, les électeurs portent à l'Assemblée une nouvelle majorité. Le président Mitterrand cohabite désormais avec un Premier ministre issu du mouvement gaulliste, Édouard Balladur. Mais, à l'image de ses prédécesseurs, ce dernier n'apporte pas de véritable réponse à la préoccupation première des Français : le chômage.

L'AGONİE DE SARAJEVO

Le nouvel ordre mondial n'a jamais aussi mal porté son nom que cette année-là. Pour la deuxième année consécutive, on s'habitue à voir la presse relater quotidiennement la lente agonie de Sarajevo : immeubles dévastés, tireurs isolés, populations impuissantes et désarmées... On a du mal à croire que, neuf ans plus tôt, cette ville meurtrie symbolisait la joie et l'amitié en organisant les Jeux Olympiques d'hiver. Comme si l’agonie de l'ex-Yougoslavie n'illustrait pas de façon assez tragique les soubresauts d'une Europe qui se cherche, la répression sanglante qui frappe les opposants de Boris Eltsine, à Moscou, ne laisse que peu d'espoir sur l'avenir de notre continent.

LA MAİN TENDUE.

PARRAINAGE
Si elle s'éloigne souvent de notre quotidien en 1993, la paix fait néanmoins des progrès dans certaines régions du globe. En Afrique du Sud, certains signes laissent penser que la politique d'apartheid qui régnait depuis plusieurs décennies dans le pays est sur le point de disparaître. Mais c'est avant tout au Proche-Orient qu'une fraternité que l'on croyait impossible est en train de naître. Depuis sa nomination, le Premier ministre israélien Yitzakh Rabin multiplie les appels à la paix envers le leader de l'OLP Yasser Arafat. Jusqu'au dernier instant, Yitzakh Rabin maintient le suspense, mais la main qu'il tend à son vieil adversaire dans les jardins de la Maison-Blanche, à Washington, montre que l'heure de la cohabitation sonne enfin en Palestine.













TOUJOURS PLUS JEUNE.

Les "anciens" manifestent toujours leur volonté de nous étonner en créant de nouvelles chansons, et le devant de la scène est animée par des nouveautés qui séduisent un public toujours aussi friand de plaisirs et de surprises. La chanson française est bien vivante.

DES CHAMPİGNONS ET DE LA COULEUR

Bully Ze Kich
Un nouveau groupe apparaît. Il s'appelle Billy Ze Kick. Le printemps et l'été de cette année sont rythmés par leur tube : un "Mangez-moi" scandé sur un tempo rapide qui ravit les adolescents et inquiète les parents. Il y est question d’ingestion de champignons hallucinogènes. Les membres du groupe plaident l'innocence en arguant que leur création est faite de plaisanteries bien innocentes et sans arrière-pensées. Jean-Jacques Goldman, de son côté, ne cache pas ses convictions dans les chansons de son nouveau album, sobrement intitulé "Rouge" Les textes, empreints de révolte et d'amour, sont chantés par le trio Frédéricks-Goldman-Jones accompagné, sur quelques titres, par les chœurs de l'Armée rouge. Comme à son habitude, le chanteur ne donne aucune interview et apparaît peu à la télévision. Sur les écrans de France 2, justement, une émission de variétés est née : Taratata. Son animateur, Nagui propose de la chanson en direct et sans play-back. L'invité vedette du premier numéro est Bernard Lavilliers.

Billy Ze Kich
"Mangez-moi

Frédéricks-Goldman-Jones
"Rouge"

Nagui anime Taratata

taratata

LES VOİX DE L'ÎLE.

Muvrini
La Corse a coutume de figurer dans l'actualité surtout à l'occasion d'événements violents, mais il est injuste de ne la réduire qu'à cela. D'autant que, en cette année, le groupe I Muvrini sort son treizième album sobrement titré " N0I". Crée à l'origine par deux frères, Jean-François et Alain Bernardini, I Muvrini a depuis longtemps trouvé un public sur le continent européen. En 1986, ils avaient signé une chanson (Canta) qui, aujourd'hui encore, fait figure de déclaration d'intention : "Chanter pour ce que nous avons à dire, à partager. Pour la mémoire, la révolte, la joie, la caresse, l'enfance, la fête, le rêve, l'espoir." La qualité vocale et musicale attire un public de plus en plus large et, suite à leur passage sur les scènes de Bobino et du Théâtre de la Ville, I Muvrini chante à guichets fermes en décembre au Zénith.

DES BOUGİES AU STADE ET A L'OPÉRA.

Johnny Hallyday
Un anniversaire exceptionnel est célébré à l`Opéra-Bastille, ; à Paris : Charles Trenet fête ses 80 ans! Devant un parterre de fans heureux d'avoir pu se procurer une place, c'est avec une fraîcheur étonnante que le "Fou chantant" entonne ses plus grand succès. Au Parc des Princes, ce sont cinquante bougies que souffle Johnny Hallyday.Sous le titre "Retiens ta nuit", l’idole de plusieurs générations : a convié 200000 fans en trois nuits. Outre Johnny, la foule peut applaudir Sylvie Vartan,son fils David et quelques-uns des meilleurs amis du chanteur, dont Eddy Mitchell et Michel Sardou.Au Casino de Paris, Pierre Perret ne fête rien, si ce n’est son éternel bonheur d'émouvoir et de faire sourire son public durant trois semaines. On le voit également à la télévision où il présente la publication de l'intégrale de ses textes de chansons écrits à ce jour. Quant à ceux qui doutaient de la créativité de Claude Nougaro, le Toulousain apporte une preuve éclatante de son talent en sortant un nouvel album sobrement intitulé Chansongs !" Avé l'accent...

Charles Trenet : Fête ses 80 ans l'Opéra - Bastille

Charles Trenet

Le "fou chantant" sur la scène de l'Opéra-Bastille

Johnny Hallyday fête c'est 50 ans au parc des Princes

EDDY MİTCHELL.

Preuve de son génie pragmatique, le créateur de La Dernière Séance a su faire d'une double passion - le rock'n'roll et le cinéma - la clé de son succès.

Sİ UN CHİEN PEUT LE FAİRE.

EDDY MITCHELL

Dans l’histoire de Claude Moine le vrai nom d’Eddy Mitchell, né à Paris le 3 juillet 1942 -, la musique et le grand écran sont tellement imbriqués qu'il est difficile de savoir lequel des deux a envoûté son âme le premier. Il avait tout juste l'âge de raison quand il est entré pour la première fois dans une salle obscure. Son genre favori : le western;son idole : Robert Mitchum. C'est à ce dernier qu'il emprunte la devise qui guide son existence : "Si un chien peut le faire, je peux le faire aussi", aurait déclaré Mitchum en parlant de Rintintin... Le cinéma passe toutefois au second plan lorsque Claude Moine découvre Bill Haley et Gene Vincent à l'âge de quatorze ans. Entre la première guitare, offerte par sa mère au milieu des années cinquante, et la sortie toute récente de l'album Mr. Eddy, la carrière de Claude Moine ne s'est pas faite sans heurts ni tempêtes. Pour ce jeune coursier du Crédit lyonnais, le chemin le plus court vers la gloire va passer par la maison Barclay, sous la protection de Jean Fernandez. Sous l'impulsion de ce directeur artistique de génie, Schmoll (le surnom qu’on lui a donné au Golf Drouot) et ses 5 Rocks deviennent Eddy Mitchell et les Chaussettes Noires, tandis que "Be bop a lula"et "Tu parles trop" prennent la tête des tout nouveaux hit-parades. Le million d'exemplaire vendu de" Daniela" achève bientôt de concrétiser ce succès.

DE LONDRES A MENPHİS.

Au milieu des années soixante, la mode yeye montre des signes de faiblesse au profit d'une variété de peu de valeur aux yeux de Mitchell, qui chante "Et s’il n’en reste qu’un" pour réaffirmer sa fidélité au rock'n’roll. Pour illustrer sa démarche, il retourne aux sources mêmes de son art en enregistrant un album de rhythm & blues en 1967. Comme l'indique le titre de ce disque (De Londres à Memphis), il délaisse l'Angleterre pour les studios de Muscle Shoals dans le Sud américain, lieu mythique où Aretha Franklin a gravé ses meilleures faces, et que les Rolling Stones découvriront à leur tour deux ans plus tard. Cette période marque aussi le départ d’une collaboration particulièrement réussie entre Claude Moine et son pianiste de l’époque, Pierre Papadiamandis. Une amitié musicale qui commence par donner naissance à "Alice", et qui produira par la suite le meilleur de Schmoll, de "Couleur menthe à l'eau" à"La Dernière Séance".

Eddy Mitchell et Julien Clerc

La Dernière Séance avec Julien Clerc

LE CHANTEUR DEVİENT ACTEUR.

Le tournant de la décennie est difficile pour Eddy. Comme toujours avec lui, la réponse passe par un retour aux sources, cette fois à celles de la musique country. "Rocking in Nashville", en 1974, et "Sur la route de Memphis", deux ans plus tard, sont des réussites. Un best-seller de 1977, "La Dernière Séance", indique de façon prémonitoire un changement de direction dans sa carrière, puisque c’est sous ce titre que démarre à la télévision, en 1982, une nouvelle émission signée Mitchell. Parallèlement, le chanteur devient acteur sous la direction de Bertrand Tavernier, Jean-Pierre Mocky ou Georges Lautner. Cela ne l'empêche pas de continuer à enregistrer des albums remarquables, "Rio Grande" qui sort en juin 1993. Quinquagénaire depuis l'été précédent, Eddy ne s'est jamais senti aussi jeune et on voit mal ce qui pourrait l’empêcher d’accomplir son rêve le plus cher : réaliser pour le cinéma un polar, ou même un western... du côté du Rio Grande.

Ronde de nuit

Eddy Mitchell et Carol Laure dans"Ronde de nuit" de Jean-Claude Missiaen.

AMOUR, RÊVE ET VOLUPTÉ.

Face à l'incertitude et à l’inquiétude provoquées par l’actualité, la chanson se réfugie avec bonheur dans les grands thèmes éternels qui unissent les hommes : L'amour et le rêve.

İL ME DİT QUE JE SUİS BELLE.

Un chanson de Sam Brewski.

Patricia Kaas C'est au cours d’un concert organisé au profit des Restos du cœur que Patricia Kaas fait la connaissance de Jean-Jacques Goldman. Quelque temps plus tard, lors de la préparation de son nouvel album "Je te dis vous", Patricia exprime l'envie de trouver d'autres plumes que celles de François Bernheim ou de Didier Barbelivien qui ont accompagné ses débuts. Elle pense tout de suite à Goldman qui accepte a une condition : camoufler sa collaboration sous un nom d'emprunt, Sam Brewski. "Ce pseudonyme, raconte la chanteuse, c'est Goldman qui l'a voulu, parce qu'il considère qu'une chanson, c'est d'abord l'interprète qui lui donne vie. Il voulait que les gens écoutent et aiment sans savoir que c’était de lui."

LES LARMES LES MAUX

Jurassic rock

infideles

C'est l'histoire de quatre jeunes gens originaires de la région de Lons-le-Saulnier qui décident de se lancer dans l'aventure musicale en choisissant comme nom de scène "les Infidèles". Leur professionnalisme attire l'attention d'un jeune producteur de Besançon, François Pinard. Sous son impulsion, le spectacle des infidèles se rôde, leurs textes s’affinent tandis que les concerts se multiplient. Au printemps 1989, un concours de rock organisé par Radio-France et dont ils remportent le premier prix marque le tournant. L’année suivante, ils publient un premier album, "Rebelle", qui affiche la couleur. Le suivant, intitulé "Héritage", est réussi encore, grâce à la belle carrière que fait sur les ondes "Les Larmes les maux".

LE BAL DES OİSEAUX.

La révélatlon de l'année.

Thomas Farsen
De temps en temps, le destin semble nous mettre en présence de nouveaux venus qui, d’emblée, se révèlent capables de rajeunir le langage de la chanson. Le miracle s'est déjà produit par le passé avec Georges Brassens, puis plus tard avec Pierre Perret ou Alain Souchon. La révélation de cette année 1993 porte le nom de Thomas Fersen. Pour son premier album, publié cette année-là, cet auteur compositeur-interprète de trente ans nous propose un suite de mélodies simples et inventives qui sont autant d’écrins pour ses phrases magiques." Je l’attendaís"," Liberzaa" ou encore" Allons nous coucher" qui clôt avec humour le disque, donnent toutes les raisons aux critiques musicaux d'encenser le travail de Thomas. Mais la perle des perles reste ce "Bal des oiseaux".

METS DE L’HUİLE.

Les inventeurs du "jamadoc"

Regg'Lyss
Roland Ramade,bluesman des cités HLM de Montpellier, ne vit que pour la chanson. En 1984, il rencontre par hasard Kiki Azéma et trois membres de la famille Levesque - Doumé, Bernard et Rémi - qui vivent à Fabrègues, un village tout proche. Entre deux petits boulots, les copains mettent au point un reggae jamaïcain, version Languedoc. Dans leur jargon, ils appellent ça le « jamadoc››, et il ne leur reste plus qu'à donner un nom à leur groupe :"Regg'Lyss". De bal du samedi soir en concert dans la région, ils sont officiellement sélectionnés pour l'édition 1990 du Printemps de Bourges, deux ans avant de sortir leur premier disque. Pressé à quelques centaines d'exemplaires au départ,"Vive les gestes" finira par se vendre à la tonne (500 000 exemplaires du 45 tours, 200000 de l'album). Ce succès, c’est avant tout celui d'une chanson, "Mets de l'huile", qui installe la bonne humeur dans les rouages de la France tout au long de l’année 1993.

Sİ LA VİE DEMANDE ÇA.

Un duo de charme.

Native
Un duo de charme. À l’heure où les Américains du groupe "Boyz II Men"remettent les harmonies vocales du gospel à l'honneur, deux Françaises suivent un chemin parallèle à la tête de leur ensemble, baptisé "Native". Laura et Chris Mayne ne se contentent pas de chanter : elles jouent de la guitare, du piano et réalisent elles-mêmes leurs enregistrements. Passionnées de musique noire, fans convaincues de la firme Motown qui a longtemps abrité "les Jackson Five" ou "les Suprêmes", elles ont appris la musique en écoutant la radio et en regardant les émissions de variétés à la télévision, avant de devenir choristes entre autre pour le groupe Niagara. Pour leur album initial, Laura et Chris ont choisi des compositions éclectiques. On y trouve aussi bien"L'Air du vent" qui sera retenu pour le générique de la version française du film" Pocahontas" que "Si la vie demande ça".

LA TERRE TOURNE

Un univers original.

Kent
Kent n’a jamais quitté la planète des auteurs-interprètes depuis plus de quinze ans, mais il n'a pas toujours chanté la même chose. Petit retour en arrière, à la fin des années soixante-dix: le groupe Téléphone occupe rapidement les premières places des hit-parades. De charmants jeunes gens venus du quartier de la Croix Rousse, à Lyon, inventent à leur tour une musique qui s'inspire du rock. Le groupe s’appelle "Starshooter" et la France reprend en chœur le refrain de" Betsy Party". Kent en est le chanteur. En 1982, il entame une carrière solo. Suivent plusieurs albums qui l’installent à la tête d’un univers original, tant parla qualité par la fluidité de ses mélodies. "La Terre tourne",figure sur l’album,"D'un autre occident".Suite, au succès rencontré,Kent entreprend une tournée en France et à l'étranger de deux ans.

TOUT SEUL.

Nomade et rêveur.

Didier Sustrac
C'est un album très original qui révèle Didier Sustrac cette année. Son titre : "Zanzibar". Si le port de l'Afrique donne son nom à l'ensemble, c'est plutôt la musique sud-américaine qui semble inspirer ce nouveau venu dans la chanson française. Né à Grasse, dans les Alpes-Maritimes, il décide de quitter le continent à l’âge de dix-huit ans. Il s'embarque pour l’Uruguay, puis découvre le Venezuela avant de s'installer au Brésil. C'est dans ce pays qu'il prend des cours de guitare classique, en même temps qu’il est séduit par la musique du célèbre compositeur João Gilberto à qui l'on doit de nombreux tubes, comme "The girl from Ipanema". En 1985, Didier Sustrac revient en France. Il sait qu'il veut écrire et chanter. Le parcours du débutant ne lui épargne ni les terrasses de restaurant aux spectateurs distraits, ni les refus multiples des maisons de disques. Ce n'est que huit ans plus tard qu'il peut enfin nous faire partager sur disque son univers fait de rêves et de voyages. Le succès de "Tout seul" lui vaudra de chanter en première partie du spectacle de Smaïn à l'Olympia.

SENSUALİTÉ

L'avocate aime la soul music

Axelle Red
Axelle Red est née en Belgique flamande. Entre deux cours de danse classique, elle écoute les radios américaines qui diffusent de la musique pour les militaires basés en Europe. Il est alors naturel, pour elle qui rêve de chanter, d'enregistrer un premier titre en anglais. Nous sommes en 1983, et Axelle à quinze ans! Malgré un succès d'estime, Axelle reprend des études et prépare un diplôme d'avocate qu'elle obtient en 1989. Mais ce ne sont pas les prétoires qui la tentent. Elle enregistre alors une chanson écrite par Richard et Daniel Seff."Kennedy Boulevard" sera disque de platine en Belgique, et révélera Axelle Red a la France. La signature d’un contrat avec Virgin lui permet de préparer un premier album dont "Sensualité".

²

L'AUTRE FİNİSTÈRE.

Aux Innocents, les mains.....

Les innicents

Après l’univers dur et souvent désespéré des années quatre-vingt, "les Innocents" prouvent que cette nouvelle décennie peut ouvrir la voie à la sérénité, en musique comme en amour.

La chanson d’amour est un très bon indicateur de l'humeur d'une époque. Elle révèle les préoccupations intimes du public et, à travers lui, de toute une société. La chanson d'amour est un refuge magnifique qui nous permet de comprendre entre les lignes ce qui nous unit. Il n'est pas , exagéré de comparer "L'Autre Finistère" aux grands refrains amoureux de la chanson française comme "Quand on a que l’amour" de Jacques Brel ou "L'Encre de les yeux" de Francis Cabrel. La chanson des Innocents a pourtant mis du temps à s'imposer. Le groupe avait connu un succès notable en 1987 avec "Jodie",le 45 tours s'étant vendu à plus de 150000 exemplaires. Mais leur premier album, deux ans après, est vivement critiqué par la presse et le groupe ne possède pas encore un public suffisamment fidèle pour le soutenir. Il faut à cet instant beaucoup de ténacité pour continuer à créer, mais Les Innocents n'en manquent pas. Le groupe évolue , départ des uns et arrivée de nouveaux membres - et entre en studio en mars 1991. Pour Jipé (alias Jean-Philippe Nataf) et pour Rico et Jean-Chri, ce nouveau disque est celui de la dernière chance. Lorsqu’il sort au début de 1992, les ventes ne décollent pas. Le premier single (Mon dernier soldat) ne passe pas beaucoup sur les radios. Les Innocents décident malgré tout de faire un concert au Bataclan à Paris, et, de leur propre aveu,"c'était quitte ou double, si ce concert déclenchait quelque chose, on s'en sortait; si ça ratait, on arrêtait le groupe" (Chorus. Les Cahiers de la chanson). La ténacité paie, le pari est gagné. En janvier 1993, "L'Autre Finistère" est une des chansons les plus diffusées à la radio. Dans les émissions de télévision, la France découvre ce groupe avec son chanteur coiffé d’un béret qui déclare son amour en chanson : "Il est un estuaire/à nos fleuves de soupirs/où l'eau mêle nos mystères/ et nos belles différences/j’y apprendrai à me taire/et tes larmes retenir/dans cet autre Finistère/aux longues plages de silence."

LE CHOIX D'UN NOM.

Choisir un nom de scène pour un groupe a son importance, mais le chemin pour arriver à une appellation définitive est souvent tortueux. Ainsi, lorsque jipé crée son premier groupe il opte pour "Les Privés". Mais, entre deux concerts de musique punk dont il est amateur, Les Privés se transforment en"Cœurs braqués"". L'histoire retiendra qu'ils se sont également appelés"Politbureau"avant d'opter finalement, en 1980, pour"Les Innocents". Ce dernier nom est choisi en hommage au groupe mythique des années soixante-dix,"les Clash", qui avaient en leur temps choisi eux aussi de s'appeler "Les Innocents".