Renaud, Julien Clerc et Serge Gainsbourg

Renaud, Julien Clerc et Serge Gainsbourg,tiércé gagnant de la chanson française.

Sur des rythmes différents,les stars et les jeunes espoirs s'accordent pour défendre les valeurs de l'humanisme. En cette année, la chanson française est en bonne santé. Elle n'a plus de complexe à avoir face à la production américaine ou anglaise.

CES İNQUİÈTUDES VENUES DU GOLF.

L'Iran de l'ayatollah Khomeiny fait peser de graves menaces sur le monde.Les démocraties occidentales, quant à elles, souscrivent plus que jamais à l'idéologie libérale.

reagran

Reagan et Gorbatchev d'accord pour l'élimination des missile intermédiaires.

L'ÉPOUVANTAİL İRANİEN.

En cette année 1987,c'est encore l'Iran qui suscite les plus vives inquiétudes de la part des démocraties occidentales et des pays arabes.Dans ce qu'on nomme l'affaire de l'Irangate, Ronald Reagan doit s'expliquer.En mars,face aux téléspectateurs américains,il admet la vente secrète d’armes à l’Iran en échange de la libération des otages retenus au Liban. Calcul d’un fin politique ? Peut-être. Toujours est-il que les confessions du président lui permettront de faire un bond spectaculaire dans les sondages. À cause du conflit Irak-Iran, encore, la tension ne cesse de monter dans le golfe Persique.Le 17 mai, un mirage F1 irakien tire par erreur sur une frégate de l'US Navy, faisant trente-sept victimes. Au mois de septembre, ce sont cette fois deux hélicoptères américains qui attaquent un navire iranien,surpris à mouiller des mines non loin du lieu où se trouvent les bâtiments américains. Que dire, enfin, des affrontements entre les forces de l'ordre saoudiennes et 25 000 Iraniens venus au pèlerinage de La Mecque,qui, au mois de juillet,se sont soldés par plus de quatre cents morts ?

L'EUROPE LİBÉRALE.

Face aux graves événements qui secouent le Proche-Orient,les citoyens européens restent majoritairement fidèles à leurs dirigeants libéraux.En Allemagne fédérale,malgré le beau score des Verts, la coalition gouvernementale du chancelier Helmut Kohl remporte les élections législatives en janvier,de même que les conservateurs anglais au mois de juin,ce qui vaut à Margaret Thatcher d`assurer un troisième mandat de Premier ministre. Mais, sans doute, l'Angleterre n'a-t-elle guère apprécié l’écrasante victoire des nationalistes irlandais du Fianna Fail en février. Quant à la France, elle sait que l'échéance décisive - l'élection présidentielle - n'aura lieu que l'année prochaine. Pour l'heure, le gouvernement de Jacques Chirac préfère poursuivre le chemin de la privatisation, démarche libérale à laquelle semblent adhérer beaucoup de Français. Ainsi, après le succès de la privatisation de quelques banques, c'est TF1 qui passe au secteur privé,à la grande satisfaction du groupe Bouygues.

L'EMBELLİE DU CİNÈMA FRANÇAİS.

ritaLes amoureux du septième art on tout lieu d'être fie de leur cinéma Certes,ils pleurent la disparition de Lino Ventura l'une des grande figures du cinéma populaire de qualité, mais ils se réjouissent du plébiscite des jurys. Avec "Sous le soleil de Satan" et" Au revoir les enfants", qui remportent respectivement la Palme d'or à Cannes et le Lion d'or à Venise, Maurice Pialat et Louis Malle prouvent en effet qu’il existe une spécificité française face à Hollywood, qui perd trois de ses glorieux symboles : Rita Hayworth, Fred Astaire et le réalisateur John Huston.







La Bande Annonce du film
"Sous le soleil de Satan"

La Bande Annonce du film
"Au revoir les enfants"

FEMMES D'AUJOURD'HUİ.

Tandis que les chanteurs retrouvent l'excitation de la scène, une nouvelle génération de chanteuses se hisse aux premières places des hit-parades. La guerre des sexes n'est pourtant pas déclarée!

LA MAGİE DE LA SCÈNE.

Le véritable triomphe de Madonna au parc de Sceaux, au mois d'août, est une preuve supplémentaire de la bonne santé de la pop américaine et de son rayonnement sur le monde. À coups de chansons bien ficelées et d'élucubrations scéniques du meilleur effet, la pulpeuse chanteuse originaire du Michigan n'a guère de mal à ravir les quelque 120 000 spectateurs présents, parmi : lesquels plusieurs éminents représentants du monde politique. Dire pour autant que la chanson française se trouve sur le déclin serait exagéré. L’année 1987, au contraire, est marquée par le retour sur scène de certains "monstres sacrés". Après sept années d'"infidélité", Charles Aznavour reconquiert les spectateurs du Palais des Congrès avec un répertoire constitué d'anciennes et nouvelles chansons. Serge Lama, lui, délaisse son costume de Napoléon pour les strass et les plumes et se produit avec un succès égal au Casino de Paris, tandis que Johnny Hallyday et France Gall triomphent respectivement à Bercy et au Zénith. Dans un registre plus intimiste, mentionnons encore Gilles Vigneault, qui fait apprécier au public du théâtre Dejazet le riche répertoire québécois. Voilà bien un artiste qui, comme Joséphine Baker avant lui, éprouve une passion égale pour son pays et Paris."

madonna

En tournée en France, Madonna remet en présence de Line Renaud, un chèque de 80 000 dollars pour la lutte contre le sida au maire de Paris, Jacques Chirac.

L'ULTİME CHEF-D'OEUVRE.

Quant à Serge Gainsbourg, c'est surtout sur les plateaux de télévision qu'on l'a vu ces derniers mois. L'artiste commence même à en lasser certains. "Gainsbourg assommant, Gainsbourg fin de parcours", lit-on dans Globe, qui lui reproche ses facéties médiatiques devenues un peu trop systématiques. Mais Gainsbourg-Gainsbarre a du répondant et n’est jamais meilleur que face à l’adversité ou, plus exactement, devant son clavier. En 1987, il écrit pour Jane Birkin les différentes plages de l’album "Lost Song" et celles de "You're under arrest" qui, comme toutes ses œuvres précédentes, ne comporte que de purs joyaux, parmi lesquels une crépusculaire version de "Gloomy sunday" et de "Mon légionnaire". Hélas ! mais on ne le sait pas encore, "You're under arrest" sera l'ultime chef-d'oeuvre du plus grand compositeur français de l'après-guerre!

Serge Gainsbourg.
"You're under arrest".

Serger Gainsbourg.
"Gloomy sunday".

Serge Gainsbourg.
"Mon légionnaire".

Michel Sardou.
"Les Musulmanes".

Jacques Dutronc.
"Les Gars de la narine".

Jacques Dutronc.
"Qui se soucie de nous".

Francis Lalanne.
"On se retrouvera".

<

L'Affaire Louis Trio.
"Chic planète".

1987, c'est encore l'arrivée sous les feux des projecteurs d'une nouvelle génération de chanteuses. Elles ont beaucoup de charme, une voix qui prend aux tripes et du talent à revendre. Alors que Guesch Patti donne une énergie nouvelle à la chanson française, Caroline Loeb joue la carte de l'humour et Vanessa Paradis se délecte à jouer les fausses ingénues. Parmi ces jeunes talents, qui toutes feront un malheur dans le Top 50, il ne faut pas oublier Graziella De Michèle. Si cette Lyonnaise fort séduisante manifeste un intérêt tout particulier pour le rock et le punk new-yorkais des Talking Heads et des Ramones, ce n'en est pas moins avec une ballade folk qu’elle décrochera le gros lot. "Le Pull-Over blanc" sera en effet l'un des plus grands succès de l'année

Graziella De Michèle.
"Le Pull - Over blanc"

mylene farmer

Séduissante et romantique,Mylène Farmer continue de charmer.

JULİEN CLERC.

Depuis la fin des années soixante, le sourire et la musique de julien Clerc illuminent l'univers de la chanson française. Son goût pour les rythmes exotiques lui a permis de franchir allègrement les modes.

DE SCİENCES-PO A L'ÉCRİTURE.

julien clercSi Julien Clerc avait réussi le concours d’entrée de Sciences-Po, sans doute ses chansons, concoctées avec son ami du lycée Lakanal, Maurice Vallet, ne seraient-elles jamais sorties sur disque. Il aurait très certainement brillé dans quelque haute fonction administrative, mais toute une jeunesse n'aurait jamais vibré sur "La Cavalerie" ou "Ivanovitch". Mais voilà! Au chemin que lui avait tracé son père, ancien élève de Normale supérieure et professeur de lettres, Julien Clerc a préféré l'aventure, c’est-à-dire la musique, héritage qui lui venait de sa mère originaire de Guadeloupe. Pour Julien, né Paul-Alain Leclerc à Paris, le 4 octobre 1947, tout commence en 1967, lorsqu'il fait "la connaissance d'Étienne Roda-Gil dans un café de la place de la Sorbonne qui s'appelle "L’Écritoire". Les deux jeunes artistes viennent de milieux très différents. Le premier, issu de la bourgeoisie française, est étudiant; le second, fils d'un ouvrier espagnol qui a fui le régime franquiste, est un intellectuel apatride. Quoi qu'il en soit, le courant passe entre les deux, ou plutôt entre les trois, puisque Maurice Vallet est lui aussi un habitué de L’Écritoire.








NOUVELLES ORİENTATİONS.

julien clerc En 1976, qui le voit fonder sa propre maison de production (Crécelle), Julien Clerc donne une impulsion nouvelle à sa carrière. Si Vallet et Roda-Gil sont toujours là, de nouveaux paroliers font leur apparition, parmi lesquels Jean-Loup Dabadie. Les chansons, elles, continuent de se succéder avec force inspiration, et touchent un public de plus en plus large. "Le Cœur trop grand pour moi","Ma préférence"," Macumba"," Travailler c 'est trop dur" font incontestablement de Julien Clerc l'un des artistes les plus populaires et originaux de l'Hexagone. Textes poétiques, belles mélodies, rythmes exotiques et séduction naturelle, aussi bien sur Les scènes que sur les plateaux de télévision, tels sont les ingrédients majeurs d'une recette qui fonctionne, sans pour autant que l'artiste et son équipe cèdent aux sirènes du commercial... Alors que bien des chanteurs de sa génération connaissent un passage à vide, face à l'émergence d'artistes plus jeunes, face aussi au goût du grand public qui évolue, Julien Clerc poursuit dans les années quatre-vingt sur sa belle lancée. De "Cœur de rocker" à "Hélène", de "Lili voulait aller danser" à "Mon ange", il enregistre quelques-uns des plus beaux morceaux de son répertoire, affichant avec plus de force qu’hier son goût pour les îles."Savoir s'entourer de gens compétents et avoir la faculté d'écouter les conseils qu'ils donnent" : ces quelques mots de Julien Clerc expliquent pour beaucoup son succès durable. Mais pour que ce succès n'ait jamais été démenti depuis la fin des années soixante, il a fallu au chanteur beaucoup de travail, d'honnêteté et une passion sans faille pour le public. N'est-ce pas là, après tout, l'apanage des plus grands?

balavoineclerc

Julien Clerc et Daniel Balavoine.

SYMBOLE DE LA JEUNESSE.

julien clerc et Etienne

Julien Clerc et Etienne Roda-Gil.

Enregistré peu avant les événements de mai 68, "La Cavalerie" connaît un énorme succès. Viennent ensuite "Ivanovítch", "Yann et les dauphins", puis "La Californie". Étienne Roda-Gil, qui pensait s'adresser aux lecteurs du Nouvel Observateur, se rend compte alors que le trio touche aussi, surtout,le jeune public, lassé d’une variété française sans surprise. Un public qui s'est abonné à Salut les copains et qui, il n'y a pas si longtemps, était sur les barricades, et qui dresse aussi une oreille attentive à tout ce qui vient de Londres. Avec ses longs cheveux bouclés, son visage d’ange et sa voix aux accents romantiques, Julien Çlerc symbolise la jeunesse de l’après-68, celle qui croit à une culture alternative, libertaire et conviviale. Cette image, il la renforcera en tenant le rôle principal dans Hair, comédie musicale hippie dont l'adaptation française est signée Jacques Lanzmann. Il la renforcera encore à coup d'albums lumineux dont sont extraits nombre de hits en forme de chef-d'oeuvre. Pour s'en convaincre, il suffit de citer "Des jours entiers a t'aimer","Ce n 'est rien","Niagara", "This mélody", "Si on chantait","Ça fait pleurer le Bon Dieu" ou "Elle voulait qu'on l'appelle Venise", titres sortis entre 1970 et 1975.

HÉLÈNE.
Le charme des Caraïbes.

Si beaucoup d'artistes aiment les îles lointaines des Caraïbes pour le soleil, les plages de sable fin, les cocotiers et les jeunes filles dénudées,Julien Clerc, lui, c'est viscéralement qu'il s'y sent attaché, puisque sa mère a vu le jour en Guadeloupe. C'est donc le plus naturellement du monde que dans ses mélodies et dans ses rythmes éclate cette passion. "Hélène", l'un des hits de l'année, poursuit le long voyage qu'a entrepris l'artiste vers ses racines et apparaît comme un hommage à une culture riche et colorée. Pour cette chanson, à laquelle Thierry Pastor reste en tous points fidèle, julien Clerc a demandé à David McNeil, fils du célèbre peintre Marc Chagall, d'en écrire les paroles. Celles-ci collent d'ailleurs parfaitement à la musique : qui, en effet, n'a pas envie de découvrir cette si troublante Hélène?

UN NOUVEL HUMANİSME.

Yves Duteil,johnny Hallyday,Francis Cabrel,jean-jacques Goldman...Les plus grands chantent l'enfance. Mais de nouveaux talents émergent ou se confirment..

J'OUBLİERAİ TON NOM.
L'art difficile du duo.

Johnny Hallyday Après la fructueuse collaboration avec Michel Berger, les fans de Johnny Hallyday se demandaient quel serait son prochain compositeur. Johnny n’avait donné que quelques indications : il ne serait pas français mais très très connu. La surprise fut donc immense - et heureuse! -lorsque l'on apprit que Jean-Jacques Goldman lui-même, alors le plus gros vendeur de disques dans l'Hexagone, avait signé les dix titres du nouvel album de Johnny, intitulé "Gang "- du nom du studio de Claude Puterflam où se déroulèrent les séances d'enregistrement. "J'oublierai ton nom" est incontestablement l'une des très grandes réussites de Gang, non seulement parce que Goldman a su superbement écrire pour le rocker français, comme l'avait fait Berger avant lui, mais aussi parce que cette chanson, par ailleurs interprétée en français et en anglais, donne lieu à un duo particulièrement convaincant entre Johnny et la chanteuse anglaise Carmel.

LAURA.
Ode à l'amour paternel.

johnny Autre merveille de l'album Gang, paru en décembre 1986, Laura est un coup sûr l'une des plus belles mélodies écrites par Jean-Jacque Goldman. C'est aussi l'une des chansons les plus attachantes du veste répertoire de Johnny, chamson qui rend hommage à la fille que lui a donnée Nathalie Baye trois ans au paravant. Les paroles sensibles - "Laura petit rien de tout mais tant pour moi/Tous ces conseils qu'on donne/ Tu ne les entendras pas" - s'adressent en fait à tous les pères et rendent plus beau encore l'amour qui les unit à leurs filles.

DUEL AU SOLEİL.
Mélodie pour septième art.

Etienne Daho Après quelques albums et hits particulièrement marquants, Étienne Daho s'est imposé comme l'un des artisans du renouveau de la chanson française, comme l'un des artistes les plus originaux des années quatre-vingt. En 1986, il élargit ses activités en faisant ses débuts d'acteur dans "Jeux d'artífices" de Virginie Thevenet. L'année suivante, il chante "Duel au soleil" pour le film Désordre, chanson qui connaîtra également un grand succès. La musique de cette chanson pop par excellence est signée Jérôme Soligny, un journaliste de Rock & Folk qui a enregistré plusieurs albums intéressants.

LES BRUNES NE COMPTENT PAS POUR DES PRUNES.
Sophia Loren plus sexy que Marilyn.

lio

Depuis le retentissant "Banana Split", Lio est une personne comblée. Non seulement les adolescents ne voient que par elle, mais les télévisions se l'arrachent littéralement, tellement il émane de cette artiste, symbole d'une génération émancipée, sensualité et bonne humeur. Après que Rod Stewart eût chanté "Blondes have more jim", Lio, à son tour, affiche la couleur. Marilyn Monroe ou Jane Mansfield, les sex-symbols d'hier, peuvent être rangées au placard. Place aux brunes, à cette beauté torride des Méditerranéennes!

ÉTİENNE.
Guesch soulève les interdits.

guesch patti En abandonnant les tutus et les ballerines pour le micro et les rythmes rocks, Guesch Patti crée l’une des belles surprises de l’année 1987."Étienne", sulfureux à souhait, est un véritable pavé dans la mare et, dès l'intro, réveille ceux qui avaient quelque peu tendance à s’assoupir. Voici un 45 tours qui fleure bon le vrai rock, celui qui dérange et excite, celui qui soulève... les passions. Avec "Joe le taxi", "Étienne", est sans doute la chanson la plus caractéristique de l’année. Elle s'est confortablement et durablement installée aux plus hautes places du Top 50.

LES ENFANTS DU MONDE ENTİER.
Hymne à l'enfance.

Yves Duteil Yves Duteil aime Mozart et les Beatles. C'est dire s’il attache de l'importance à la mélodie. Alors que nombre d’artistes français adaptent leur musique au langage du rock, lui ne déroge pas à la règle qu'il s'est fixée depuis "Le Petit Pont de bois", qui consiste à mêler classique et folk. Les Enfants du monde entier, Mais c'est aussi un hymne à l'enfance, qui sonne comme un avertissement à tous ceux qui pourraient,pervertir nos chères têtes blondes. Yves Duteil est à la fois un vigilant gardien des traditions et un humaniste sincère.

LA-BAS.
Nouveau hit pour l'homme en or.

Jean-jacques Goldman C'est dans la plus grande discrétion que Jean-Jacques Goldman sort son album "Entre gris clair et gris foncé" en novembre 1987, quelques mois après le 45 tours "Elle a fait un bébé toute seule". D'un point de vue musical, cette nouvelle œuvre va certes à contre courant, le compositeur ayant préféré les instruments acoustiques aux synthétiseurs et boîtes à rythmes, mais elle comprend, comme à l'habitude, son cortège de hits. Pour beaucoup de passionnés de Goldman, "Là-bas" est leur titre préféré, parce qu'il révèle, ou plus précisément confirme, chez le compositeur une personnalité complexe et particulièrement riche. C’est avec une jeune chanteuse sri-lankaise nommée Sirima, découverte dans le métro, que ce petit chef-d’oeuvre mélodique a été enregistré.

LE PARKİNG DES ANGES.
Marc,apôtre du nouveau romantisme.

marc lavoine Certains ont le physique, d'autres le talent. Marc Lavoine, lui, a prouvé qu'il possédait ses deux atouts en main depuis les francs succès de "Pour une bíguíne avec toi" et "d'Elle a les yeux revolver". En 1986, fort de sa popularité qui ne cesse de croître, notamment chez les adolescentes, ce nouveau romantique enregistre son premier album, intitulé "Le Parking des anges". L’année suivante, la chanson qui donne son nom à l'album sera en tête des hit-parades, ce qui incitera bientôt le jeune chanteur à faire ses débuts sur scène pour partir à la conquête d’un public plus vaste encore.

İL FAUDRA LEUR DİRE.
Chanson de baptême.

francis cabrel

Francis Cabrel n'a pas eu beaucoup de temps pour se reposer après la sortie de son album "Photos de voyages" et son hit "Encore et encore". En 1987,en effet, Michel Brack lui demande d'écrire la musique de son court métrage "Doru", huit ans: vivre vite, qui a pour thème le délicat et pathétique problème des enfants leucémiques. Père depuis peu, Françis a composé une musique pour le baptême de sa fille. Il lui reste donc à écrire les paroles. Le résultat, c'est "Il faudra leur dire" où, accompagné par la Chorale des enfants d'Asnières, le musicien joue pour la première fois du piano. Au départ, il n’était pas dans l'intention de Francis Cabrel de faire un disque. En fait, c’est face à l'insistance du public, qui avait vu le film de Michel Brack, qu'"il faudra leur dire" sera édité en 45 tours. Le succès sera immense, puisqu’il s’en vendra jusqu’à 8000 exemplaires par jour.

JOE LE TAXİ.

14 ans,Vanessa Paradis réussit le "coup" artistique de l'année avec cette chanson,on voit déjà en elle la nouvelle Brigitte Bardot.

Venessa Paradis

Les filles de 14 ans, c’est bien connu, sont romantiques et, très souvent, accrochent au dessus de leur lit,la photo de leurs idoles; les rêves, ainsi, se font plus doux... Certaines, plus ambitieuses que d'autres, en classe ou dans leur chambre, espèrent secrètement devenir l'égale d’une Françoise Hardy ou d'une Brigitte Bardot qui, l’une comme l’autre, ont symbolisé les années soixante, cette époque dorée pour toute une jeunesse éprise de sensations nouvelles. Vanessa Paradis, elle, a vu le jour à Paris le 22 décembre 1972 et se sent très proche de Jacques Dutronc et de Serge Gainsbourg, voire de créateurs afro-américains comme Prince. Lorsque son oncle, le comédien Didier Pain, lui propose de chanter, elle accepte, à la condition que ce ne soit pas "une chanson bêtifiante pour gosses", comme il en existe tant. Elle sera vite rassurée. Avec Étienne Roda-Gil comme parolier, dont on connaît le rôle éminent aux côtés de Julien Clerc, et Franck Langolff comme compositeur, Vanessa ne peut espérer mieux. Si Roda-Gil trouve, le ton juste pour la voix de la très jeune chanteuse, mais aussi pour les oreilles averties des adolescents, Langolff, lui, sait également forger une mélodie accrocheuse sur un rythme idéal à la fois pour danser et écouter. Quant à Vanessa, à 14 ans, elle possède déjà tous les atouts d'une Lolita à la française et une voix d'une sensualité inouïe. "Joe le taxi" sera l'un des très grands hits de l'année 1987, peut-être même le plus grand. Ce qui est certain, c'est qu'il est le plus parfait symbole d'une chanson française qui, après avoir assimilé les différents courants anglo-saxons, a trouvé son propre style. Vanessa Paradis vendra plus de 750 000 exemplaires de ce premier 45 tours, ce qui constitue un succès colossal. Mais le plus étonnant, peut-être, ce n’est pas que "Joe le taxi", se soit installé à la première place du Top 50, mais c'est que cette chanson ait également convaincu les teenagers anglais pourtant habitués à une production pop particulièrement riche et dynamique. Beaucoup de chanteuses et de chanteurs ont dû attendre trois ou quatre disques pour connaître la consécration et pour accéder aux plateaux de télévision. Quelques-uns seulement sont devenus des stars des leur premier enregistrement.Aucun, en tout cas, n'avait quatorze printemps!

T'EN VA PAS.
La voix d'Elsa.

Elsa

Si "La Femme de ma vie" a reçu le César 1986 de la meilleure première œuvre, c'est sans aucun doute grâce au talent de réalisateur de Régis Wargnier. Mais si le film, en 1987, attire les foules dans les salles, il le doit aussi pour beaucoup à la chanson qui en est extraite. En effet, "T'en va pas", adaptée en anglais sous le titre "Papa please don't go", est une belle réussite, en même temps qu'elle élargit l'horizon d’Elsa qui, parallèlement à sa carrière de chanteuse, s’intéressera de plus en plus au cinéma.

Jean Jacques Goldman.
"Puisque tu pars".

Jean Jacques Goldman

Selon Goldman, la chanson traite "le départ, la séparation, et tout ce que cela implique". Il dit : "L'idée m'est venue à la fin de mes concerts, quand les gens chantaient "Ce n'est qu'un au revoir... [...] Donc j'ai pensé à écrire une chanson sur le départ, mais pour montrer que le départ n'est pas nécessairement triste, mais qu'il y avait aussi des côtés positifs sur le départ et la séparation". La chanson, qui montre une "certaine maturité" dans l'écriture, a une "expressivité émotionnelle qui dépeint le dilemme d'un amour qui ne veut pas être possessif". La chanson a été incluse dans beaucoup des albums de Goldman, notamment dans les albums live "Traces", Du New Morning au Zénith et "Un tour ensemble", et dans les compilations "L'Intégrale 81/91" et "Singulier". Une version live de Goldman avec "Les Fous Chantants" est incluse dans le DVD "Solidarité Inondations". Elle sert également de bande son pour un vidéo-hommage émouvant publié à la fin du double album live de la tournée "En passant". Pour conclure la vidéo, compilation des séquences tournées en coulisses, le texte suivant s'affiche en surimpression: " Dédé Mallet était responsable de la sécurité des concerts depuis toujours... Il est décédé le 10 novembre 1998. Cette tournée lui est dédiée ".

France Gall
Dancing Brave.

Dancing Brave

Acheté yearling à Keenland pour $ 200 000, il remporte deux courses à 2 ans, mais ne prend pas part aux championnats réservés à sa génération. C'est en 1986 qu'il révèle tout son potentiel, après avoir beaucoup mûri durant l'hiver. La rumeur l'annonce phénoménal : le matin, à l'entraînement, il devance facilement les meilleurs chevaux d'âge de l'écurie Harwood. Dancing Brave confirme sa réputation en effectuant une rentrée victorieuse dans les Craven Stakes, course préparatoire aux 2000 Guinées. Dans l'épreuve reine des 3 ans sur le mile, où il s'élance avec le statut de favori, il fait valoir son style pour s'imposer devant le bolide Green Desert. Il est aussitôt installé favori du Derby d'Epsom. Mais un doute subsiste : le poulain, doté d'une accélération hors du commun, peut-il tenir les 2 400 m ?

France Gall.
"Ella, elle l'a".

Ella elle là

Ella, elle l'a est une chanson interprétée par France Gall, sur une musique et des paroles de Michel Berger, sortie en single en août 1987, extraite de l'album Babacar sorti en avril de la même année. La chanson est un hommage à la chanteuse de jazz Ella Fitzgerald, qu'admire Michel Berger. Berger imagine une chanson en hommage à Fitzgerald au milieu des années 1970 intitulé "The First Lady of Song", mais sera en suspens en raison de la création de "Starmania", qui accapare l'auteur-compositeur. Il faudra attendre une dizaine d'années plus tard lorsque Berger s'attaque à la création du nouvel album de France Gall et repense à cette chanson qu'il verrait bien sur cet opus, qui la renomme "Ella, elle l'a". En France, le titre se classe à la deuxième place du Top 50. Il a été certifié disque d'argent. La chanson "oscille entre les rythmes cisaillés de la basse et les cuivres", dont la complexité rythmique fut un "véritable cauchemar" pour la chanteuse et les musiciens. Il s'agit du plus grand succès musical de France Gall, qui s'est vendu à 1,5 million d'exemplaires dans le monde, dont 452 000 ventes rien qu'en France.