Daniel Balavoine

Daniel Balavoine symbolise la génération des années Mitterrand.

L'arrivée aux affaires d'un gouvernement de gauche va bouleverser le paysage politique français, mais aussi l'univers de la chanson avec la libéralisation des ondes. Les nouvelles radios qui font leur apparition par centaines à travers le pays deviennent autant de nouveaux forums pour les artistes en herbe.

MİTTERRAND PRÉSİDENT.

En France,l'arrivée de la gauche au pouvoir, avec la présence de ministres communistes dans le gouvernement, constitue l'événement majeur d'une année fertile en événements.

François Mitterrand

François Mitterrand au lendemain de sa victoire.

UNE CAMPAGNE MOUVEMENTÉE.

Quelques mois auparavant, nul n'aurait parié sur la victoire du candidat socialiste à la présidence de la République.Au sein du PS, les rivalités rendaient cette hypothèse peu crédible, surtout depuis que Michel Rocard s'était porté candidat face à François Mitterrand. Mais, au fur et a mesure des semaines, c'est pourtant dans le camp de la droite que les dissensions deviennent les plus fortes. Usé par les "affaires" qui ont secoué son septennat, le président Giscard d'Estaing a d'autant plus de mal à faire campagne que son ancien Premier ministre, Jacques Chirac, laboure sur ses terres. Comme si l'élection n'était pas assez spectaculaire, Coluche décide ce présenter sa candidature au nom du "parti d'en rire". Pendant que les éditorialistes, entre amusement et agacement, se demandent si le candidat Colucci parviendra à réunir les cinq cents signatures nécessaires à son entreprise, le comique fait salle comble au théâtre du Gymnase, à Paris.

Nİ CATASTROPHE, Nİ MİRACLE.

Coluche Au soir du 10 mai, le visage du nouveau président s'affiche sur les écrans de télévision : François Mitterrand. Pour marquer sa réprobation, Giscard prédit le déclin rapide du pays, laissant symboliquement une chaise vide au terme candidat! de son ultime message présidentiel. Ses concitoyens ne semblent guère convaincus et ils envoient bientôt à l'Assemblée nationale une majorité de députés socialistes qui vont apporter leur soutien au gouvernement de Pierre Mauroy dans lequel siègent quatre ministres communistes. Si, après quelques mois de pouvoir socialiste, la catastrophe annoncée par la majorité d'hier ne semble pas se produire, l'embellie promise par le candidat Mitterrand n'est pas davantage au rendez-vous. La peine de mort a été abolie, la cinquième semaine de congés payés et les 39 heures ont été Votées, mais cela n'empêche pas le chômage de franchir la barre des deux millions.

UN MARİAGE ET QUATRE ATTENTATS.

L’actualité française n'est pas la seule à mobiliser l'attention. Deux attentats manqués, l'un contre le président Ronald Reagan et l'autre contre le pape, comme l'assassinat du président égyptien Anouar el-Sadate et celui de l'ambassadeur de France au Liban, rappellent que la paix et la démocratie sont des biens fragiles. C'est plus vrai encore en Pologne où l'état de guerre est décrété au matin du 13 décembre par le général Jaruzelski. Sur une note plus gaie, le prince Charles et lady Diana Spencer parviennent a faire oublier ces drames le temps d'une cérémonie nuptiale somptueuse à la cathédrale Saint-Paul, à Londres. En ce début de décennie, on est encore loin des remous que provoqueront par la suite les frasques des époux princiers.

LES RADİOS ENFİN LİBRES!

jack lang En 1981 sera l'année de naissance des radios libres. C'est ainsi qu'on les appelle depuis quelques mois déjà. En effet, alors qu'il n'était pas encore président de la République, François Mitterrand avait déjà pris position publiquement pour la libéralisation des ondes. ll avait notamment soutenu la radio "lci et maintenant" alors qu'elle était interdite, au point d'être inculpé pour non respect de la réglementation de l'utilisation des ondes hertziennes! Le candidat avait promis un changement de cette réglementation dès son élection. Ce qui fut fait le 9 novembre. La France se couvre rapidement de radios associatives (seul statut autorisé à l'époque). Monique Le Marcis, directrice de la programmation musicale de RTL, se souvient :"Lorsque les FM sont arrivées, j'ai espéré que mon travail changerait en fonction de leurs nouvelles exigences. Malheureusement pour la chanson, les jeunes ont décidé de faire de la radio simplement pour se faire plaisir. [...] Ils se sont repliés sur les valeurs sûres : le rock et la pop anglo-saxonne" (cité par Didier Varrod et Sylvie Coulomb, Histoires de chansons, Éd. Balland). Mais la variété française peut compter sur le nouveau ministre de la Culture, jack Lang, qui multiplie les initiatives en faveur de la création hexagonale. En supporter inconditionnel, on le voit dans les festivals de rock ou sur les plateaux de télévisions où il n'est pas rare de le voir s'entretenir avec les artistes. Ainsi la chanson et le rock, à l'instar de la gastronomie, deviennent les nouveaux fleurons officiels de la culture française.

TOUS EN SCÈNE.

La chanson française fait preuve d'une santé éclatante en ce début des années quatre-vingt..Sur scène ou à l'écran, les artistes font mieux qu'être présents, ils brillent.

film

CHANTEURS ÉTOİLES SUR LES TOİLES.

Les chanteurs français sont très demandés sur les écrans de cinéma. Outre Serge Gainsbourg et Alain Souchon que l'on peut voir dans "Je vous aime", le dernier film de Claude Berri, on peut découvrir Bernard Lavilliers dans "Neige" de Juliet Berto. Il interprète le personnage d'un homme qui brasse plutôt les narco-dollars que les affaires honnêtes. Le "Stéphanois" signe également la chanson générique," Pigalle la blanche". On retrouve Alain Souchon en compagnie d’Yves Montand dans "Tout feu tout flamme "de Jean-Claude Rappeneau. Les deux chanteurs sont liés par une même femme, interprétée par Isabelle Adjani; Montand en est le père, et Souchon l'amoureux.

Un extrait du film "Neige".

LA CHANSON EST UN SPECTACLE VİVANT.

Yves Montand L'actualité est très riche pour Yves Montand qui s'installe sur la scène de l'Olympia durant le mois d’octobre. La demande du public est telle qu'il restera dans le célèbre music-hall du boulevard des Capucines jusqu'à la fin de l'année. Son spectacle est toujours aussi bien réglé et force l'admiration de tous les professionnels. Montand n'est certes pas le seul à brûler les planches, tant il est vrai que pour un chanteur le Contact du public est irremplaçable. On peut écouter et voir Véronique Sanson sur scène à Paris du 12 au 31 mai. Là aussi, le succès est au rendez-vous. Serge Lama quant à lui termine une très longue tournée à travers toute la France par une série de récitals à Paris. On murmure déjà qu’il interprètera un personnage historique au théâtre. Mais faut-il croire les rumeurs ? Nicole Croisille présente, au Théâtre des Champs-Élysées, un spectacle total durant le mois d'avril. Sous la direction de Raymond Gérôme et dans un décor somptueux, la chanteuse fait preuve d'un talent rare qui lui permet de conjuguer la comédie, le mime et le chant avec bonheur .La chanson de qualité que pratique Francis Lemarque avec constance depuis de nombreuses années est récompensée : l'auteur de "Marjolaine" et du "Petit Cordonnier" se voit en effet décerner le Grand Prix National de la chanson.


Francis Lemarque

Avec Francis Lemarque,c'est toute la chanson française qui est récompensée et Nicole Croisille, comédienne, mime et chanteuse.

LE SİGNE DU SUCCÈS.

Les succès il y en a comme chaque année. Évoquons rapidement les ventes exceptionnelles de "La Danse des canards". L'auteur de ce tube international, J.Lionel réussira le coup de l'année avec plus de trois million de 45 tours vendus! Jean-Jacques Goldman, de son côté, n'atteint pas encore ce chiffre Pourtant, avec son premier album solo il réalise une performance très prometteuse. Son groupe Taï Phong s'était dissous deux ans auparavant. Après de longs mois de travail solitaire, un jeune producteur, Marc Lumbroso, entend la maquette d'une de ses chansons , Il prend contact avec lui et l'encourage à enregistrer d'autres maquettes. Pami les essais se trouve "Il suflîra d'un signe". Le label Epic (CBS) accepte de produire l'album, et c'est immédiatement le succès. En quelques semaines, la carriere de Jean-Jacques Goldman prend un tournant décisif pour une réussite créative et durable.

J.Lionel
"La Danse des canards."

goldman

Jean-Claude Goldman
"Il suffira d'un signe".

Le groupe Taï phong.

AU-DELÀ DES OCÉANS.

Alors que John Lennon est assassiné à la fin de l'année précédente, sa chanson "Imagine" ressort en album. Le disque connaît un succès plus important que lors de sa sortie dix ans auparavant.

Kim Carnes Les producteurs se frottent les mains...Un autre Anglais, bien vivant cette fois, fait parler de lui. Il s'agit de Phil Collins, l'ex-batteur du groupe Genesis. Avec "In the air tonight", qui débute par un solo de batterie, Phil Collins prouve à ceux qui en doutaient encore qu'il est bien capable de se débrouiller tout seul. Quant à la plus grosse vente de l'année, elle est réalisée par la chanteuse Kim Carnes. Avec son tube "Bette Davis eyes",elle récolte quarante disques d'or et de platine!





Kim Carnes
"Bette Davis eyes".

Premier succès solo Phil Collins.
"In the air tonight"

John Lennon
"Imagine"

DANIEL BALAVOİNE.

Artiste sans concession, Daniel Balavoine s'est imposé à l'aube de cette nouvelle décennie comme le porte-parole de toute une génération.

LES CONTRADİCTİONS DU PERSONNAGE.

Daniel Balavoine À la lecture de sa biographie, on pourrait croire que Daniel Balavoine a pris un malin plaisir à nous lancer sur de fausses pistes tout au long de sa trop courte existence. Le vilain tour qu'il nous a joué en disparaissant tragiquement dans les sables de l'Afrique en était un exemple à tous ceux qui lui reprochaient de consacrer son argent et son énergie à une épreuve sportive aussi controversée que le Paris-Dakar,il prouvait que son engagement aux côtés de Thierry Sabine était avant tout une démarche de générosité puisqu'il profitait en réalité du rallye pour apporter des pompes à eau aux populations riveraines du Niger. Plus tôt dans sa carrière, ses déclarations fracassantes sur l'année ou la politique avaient pu laisser croire qu'il se comportait en anarchiste alors que son comportement au quotidien démontrait qu'il était un citoyen exemplaire, conscient de ses devoirs et de ses responsabilités. Mais la première des contradictions du personnage est liée à son état civil. Contrairement à ce que son léger accent et ses "coups de gueule" pouvaient laisser croire, Balavoine n'était pas originaire du Sud-Ouest : d'ascendance picarde, sa naissance à Alençon le 5 février 1952 avait fait de lui un Normand.

LA MUSİQUE D'ABORD.

Daniel est le dernier de sept enfants d'une famille qui se déplace fréquemment. Il vivra successivement à Bordeaux, Pau et Biarritz, effectuant sa scolarité dans des établissements du Sud-Ouest. Tout comme son frère Bernard, la musique est au centre de ses préoccupations. Au moment des événements de mai 68, alors que les leaders du mouvement étudiant crient leur révolte, Daniel décide qu'il sera musicien : "À ce moment-là, j'ai compris ce qui leur manquait : la musique et la gaieté." Dans un premier temps, il pratique les bals dans le Pays Basque, avant de se produire avec son frère dans le célèbre cabaret de Guy Suire, à Bordeaux. Au début des années soixante-dix, Daniel monte à Paris et on peut l'entendre à la tête du groupe Présence. Avec Bernard, ils proposent également leurs services comme choristes dans les grandes épopées scéniques du moment comme "La Révolution françaíse".

LE POULAİN DE LÉO MİSSİR.

La chance sourit enfin à Daniel lorsqu'il est engagé par Patrick Juvet. Les deux hommes sympathisent et Balavoine se retrouve bientôt à vivre avec Juvet et sa productrice, Florence Aboulker, dans la grande maison que celle-ci a acheté au lendemain du succès de "La Musica". Entre deux tournées avec Juvet, tout le monde se retrouve à la campagne et Daniel en profite pour composer ses premiers textes au piano. Surprise par son talent et par sa voix, Florence Aboulker décide de le présenter à Léo Missir, chez Barclay. "J'ai vu ce type grand et un peu rude entrer dans mon bureau, se souvient Missir, et d'emblée m'imposer ses conditions. "C'est moi qui choisis mes musiciens, le studio et mon répertoire ! Et alors là, tout de suite, je lui ai dit d'accord! Il a été tellement surpris qu'il m'a fait répéter et puis il m'a dit : "Faites-moi un contrat, mettez ce que vous voulez dedans, je signe".

Daniel Balavoine

Après la musique, l'automobile était l'autre passion de Balavoine.

UN DESTİN TRAGİQUE.

Léo Missir est malheureusement l'un des seuls à croire au talent de son poulain, dont la voix dérange les professionnels.Le succès de "Starmanía" et celui du "Chanteur" vont montrer que le public est plus audacieux que le show-business. Les albums et les tubes se suivent, qui ne font que confirmer le talent exceptionnel de cet artiste complet. Il faudra le stupide accident qui va lui coûter la vie le 14 janvier 1986 pour que Balavoine cesse définitivement de chanter son amour et ses colères. "J'ai travaillé avec les plus grands, de Ferré à Ferrat en passant par Nougaro, commente avec tristesse Léo Missir. Et pourtant c'est lui que je mettrais en premier. Sans ce destin tragique, il serait immanquablement devenu le numéro un pour toute une génération, car il avait la stature et le talent d'un Sardou ou d'un Hallyday."

JE NE SUIS PAS UN HÉROS,
mais je suis un emblême.

Invité un jour sur France lnter pour parler de cette chanson, Daniel Balavoine répondit au journaliste qui le présentait comme un symbole de sa génération :"Un symbole? Non, ça n'est pas ça qui m'intéresse. Ce qui m'intéresse, c'est de prouver ma sincérité. Tout en continuant à faire mon métier, il faut que ma vie soit de plus en plus conforme aux idées que je prétends avoir." Malgré lui, Daniel Balavoine était pourtant bel et bien un héros, l'emblème de toute une génération, ce qui explique l'émotion considérable ressentie en France au lendemain de sa mort en 1986.

JE NE SUIS PAS UN HÉROS.
La version de Johnny Hallyday.

MON FİLS,MA BATAİLLE.
Entre révolte et espoir.

Trop souvent, les journalistes ont pensé que Balavoine avait dédié cette chanson à son propre fils. Il n'en est rien car celui-ci n'est né que de longs mois après la sortie du disque, et la réalité est tout autre, comme l'explique Léo Missir :"C'était un homme révolté Daniel, et dès qu'il y avait une révolte chez lui, il fallait qu'il l'écrive. C'est quelque chose qu'il a lu, ou qu'il a entendu à la radio, l'histoire d'une femme qui avait pris son enfant suite à un divorce. Alors il m'avait demandé s'il pouvait écrire une chanson comme ça, et je lui avais dit que oui, à condition que ça se termine bien,il faut toujours donner de l'espoir aux gens." Aussi sensible qu'il peut l'être aux problèmes de l'enfance et de l'abandon.

LES MELODİES DE LA VİE.

Les chanteurs savent chanter la vie quotidienne et intime; la chanson devient le journal des confidences, des bonheurs et des larmes.

İL EST LİBRE MAX.
La liberté sans parti pris.

Hervé Cristanis Ce tube à la mélodie lumineuse aura mis le nom d'Hervé Cristiani sur le devant de la scène cette année-là. La date a son importance, puisque la France est en train de vivre l'une de ses grandes mutations avec l'arrivée d'une nouvelle majorité à l'Assemblée nationale. Dans un univers politique en pleine ébullition, les gouvernants d’hier font péniblement l’apprentissage de l’opposition, tandis que leurs nouveaux vainqueurs s’attaquent presque aussi douloureusement à la réalité du pouvoir. L'hymne de Cristiani, par la fausse naïveté de son propos, colle à l’humeur du moment en évoquant une liberté que les uns jugent menacée et que les autres pensent enfin voir triompher. Dans un même élan, les principaux partis de l'époque vont tenter de s'approprier le titre, à la surprise du chanteur qui n'avait pas envisagé sa chanson comme une œuvre engagée.Perdu au milieu de cette controverse, le grand public se retrouvera pour plébisciter Max et ses accents de liberté sur toutes les radios. Avec le temps, la chanson n'a pas pris une ride.Quant à Cristiani, il avoue n'avoir pas perdu son plaisir de le chanter: "Contrairement à beaucoup d'autres, j'ai eu la chance de réussir avec une chanson que je ne renie pas, qui reste cohérente avec le temps, et que j'aime toujours autant interpréter."

COULEUR MENTHE À L'EAU.
Un diamant pour Eddy.

Eddy Mitchell Au moment où Eddy Mitchell termine un mois de concerts à l'Olympia en décembre 1980, son nouvel album intitulé Happy birthday est précisément en train de sortir. Pour l’occasion, Eddy a cosigné avec son pianiste fétiche, Pierre Papadiamandis, une chanson qui s'impose très vite comme le titre-phare du disque. Comme à leur habitude, le second a commencé par écrire la mélodie avant que le premier se mette à sa table de travail, lui donnant au passage son titre :" Couleur menthe à l'eau ". Les programmateurs radio ne s'y trompent pas et la chanson progresse sur tous les hit-parades. Comme s'il n'était pas assez occupé avec ce succès, Mitchell trouve le moyen de troquer sa panoplie de chanteur pour celle du comédien, le temps de jouer au cinéma le personnage de "Nono" dans "Coup de torchon" de Bertrand Tavernier. "Ça a été une vraie complicité, raconte le réalisateur. Je l'encourageais à trouver des idées. À un moment, il retourne une Tour Eiffel comme si elle était dans un globe entouré de neige" (Tout Eddy, Éditions Canal +). Pendant ce temps, "Couleur menthe à l'eau" se vend à plus d'un demi-million d'exemplaires, ce qui vaudra à Mitchell de recevoir le Diamant de l'ïnterprétation à la fin de l’année. À l'opposé de l'atmosphère du rock'n'roll qui avait fait la gloire de Schmoll vingt ans plus tôt.

POUR LE PLAİSİR.
La productrice, le journaliste et l'animateur.

Herbert Léonard Herbert Léonard l'un des rares artistes capables d’exprimer pleinement, sur scène et en studio, des sentiments comme la fougue et la passion. Originaire d'Alsace, Léonard partageait au milieu des années soixante la même équipe de production que Johnny Hallyday. "La même équipe, c'est-à-dire que j'étais dans la même maison de disques, j'avais le même directeur artistique, à savoir Lee Hallyday, et forcément on tombait dans le même genre de chansons", confirme-t-il. De confusion en amalgame, Johnny a longtemps fait de l'ombre à Herbert qui finit par abandonner le métier de chanteur pour devenir journaliste spécialisé dans l'aviation. Il est toutefois resté en contact avec la productrice Vline Buggy qui lui a promis qu'elle ne l'oublierait pas le jour où elle trouverait le compositeur idéal : "Il s'est passé dix ans avant qu'elle le trouve. Julien Lepers est venu frapper à sa porte après s'être fait "jeter" partout ailleurs, et il faut bien dire que Vline elle-même se demandait ce que c'était que cet animateur radio de RMC qui voulait se lancer dans la chanson. Mais quand il lui a fait écouter "Pour le plaisir", elle a été subjuguée et elle s'est tout de suite dit que Julien était le compositeur tout trouvé pour moi." Une nouvelle fois, celle qui a révélé au monde de la chanson tant d'artistes - à commencer par Claude François - a vu juste car la chanson va se vendre à plus de deux millions d'exemplaires, remettant la carrière d'Herbert sur les rails.

HENRİ PORTE DES LİLAS.
De l'autre côté de la barricade.

timsit Philippe Timsit est un inconnu. du grand public de la chanson française. Il exerce le métier de directeur artistique, et ce métier s'exerce dans l’ombre. Lorsqu'il décide de chanter ses propres chansons, il bénéficie du soutien inconditionnel et amical de Paul Lederman. Connaissant bien le processus de création en chanson, Philippe Timsit fait appel à un directeur artistique qui fut son collègue chez Pathé-Marconi, Claude Dejacques. Il raconte : "Le 30 cm qui sortit de notre collaboration fut le fruit d'un accouchement pénible tant il est difficile à un réalisateur de passer de l'autre côté de la barricade. {. . .] Puis un jour, un peu plus tard le succès vint, éclatant : un titre, le bon. Lederman avait gagné une fois de plus"

RADİO.
Un thème d'actualité.

Michel Jonasz Dans un entretien récent à l'hebdomadaire Les Inrockuptibles, Michel Polnareff déclarait :"Pratiquement tous les textes sur lesquels sont intervenus d'autres auteurs sont le fruit d'une vraie collaboration. Mettre des paroles sur une musique restreint terriblement l'imagination. Voilà pourquoi je suis très difficile pour les textes." Cette intransigeance explique pourquoi Polnareff n'a fait appel qu'aux meilleurs tout au long de sa carrière. Après Pierre Delanoë et Jean-Loup Dabadie, c'est au tour de Jean-Paul Dréau de l'épauler pour l'album qu’il publie à l’aube de cette nouvelle décennie. Une fois encore, ce choix s'avère judicieux et le travail commun des deux hommes est une parfaite réussite, tant artistique que commerciale. C’est au duo Polnareff - Dréau que l'on doit "Bulles", et surtout "Radio" qui monopolise les antennes dès sa sortie en 1981. Il faut dire que le sujet est d'actualité à l’heure où le nouveau gouvernement prône la libéralisation des ondes,contribuant au succès de la chanson de Polnareff.

JOUEUR DE BLUES.
L'obsession du swing.

Michel Jonasz Les fans de Michel Jonasz ne sont pas surpris lorsqu'ils découvrent cette nouvelle chanson sur l'album "La Nouvelle Vie". De blues, il en était déjà question en 1977 puisque le titre de l'album était tout simplement :"Du blues, du blues, du blues". Michel Jonasz a toujours eu à cœur de faire swinguer la langue française; le blues et le jazz sont alors pour lui des styles bien appropriés. De plus, les thèmes utilisés sont souvent nostalgiques, voire tristes.Il assume volontiers cette tendance: "On pleurait chez moi en écoutant de la musique tzigane". Peut-être que dans ma tête "musique" égale "on pleure"... c'est l'émotion" (cité dans Le Guide du tube, Laffont/Seghers) Dans "Joueur de blues",Jonasz fait allusion à un autre "swingueur" de mots, Claude Nougaro ("...le Blanc qui chante Toulouse") en plus généralement, déclare qu'on est tous des joueurs de blues. On est tenté de lui répondre: sûrement, mais vous,Monsieur Jonasz, vous l'êtes avec talent !

LES LACS DU CONNEMARA.
Un homme libre.

Michel sardou C'est l’histoire éternelle et recommencée d’un trio magique. Les Lacs du Connemara est une chanson écrite par Pierre Delanoë et Michel Sardou sur une musique de Jacques Revaux. Michel Sardou,fidélité à l'amitié et au talent partagé. On ne compte plus le nombre de succès qu'ils se sont taillés à eux trois. En cette année 1981, Michel Sardou fait un triomphe sur la scène du Palais des Congres, à Paris. Tous les admirateurs sont là. La seule chanson qui fera émettre quelques critiques par les plus mâles des fidèles sera "Être une femme". On comprend aisément pourquoi. Mais à côté de ce titre figurent tant d’autres succès, anciens comme "La Maladie d'amour" ou "Le France", et surtout les nouvelles compositions comme "Les Lacs du Connemara". Bien sûr, certains puristes diront qu'il n'a jamais mis les pieds là-bas. Mais le privilège du poète n'est-il pas de pouvoir évoquer avec conviction ce qu'il imagine ? Toujours est-il que Michel Sardou,les critiques ne le touchent pas.Il est et restera un homme libre. Il chante, son public le suit, et surtout, il vit comme tout le monde. Simplement, "je vais acheter mes pompes et boire un coup au bistrot comme tout le monde, et personne ne m'emmerde" (Michel Sardou, Poésie & Chansons Seghers)

CONFİDENCES POUR CONFİDENCES.
Le poète en queue-de-pie.

Jean Sshulteiss Dans les studios, on connaît bien la silhouette de Jean Shulteiss. Avec ses cheveux frisés et ses lunettes qui lui donnent un air de poète égaré, il a accompagné de nombreux chanteurs avec sa batterie. Maxime Le Forestier, entre autres, bénéficia de ses services.En studio, il fait figure de grand spécialiste de tout ce qui touche à la rythmique. À l'instar de Philippe Timsit, il décide lui aussi de passer de l'autre côté de la barrière en chantant ses propres compositions. Avec "Confidences pour confidences", il rencontre rapidement les faveurs du public. La chanson sera l'un des plus étonnants succès de cette année. Il apparaît sur scène ou sur les plateaux de télévision habillé d’un queue-de-pie, et sait être touchant en livrant ses confidences mélodieuses.

VERTİGE DE L'AMOUR.
Une Pizza très demandée...

Alain Bashung C'est une année exceptionnelle pour Alain Bashung.Son dernier album vient de sortir,il est intitulé "Pizza". Depuis "Gaby oh Gaby" en 1980, il n’avait pas connu un aussi gros succès que celui que va lui procurer "Vertige de l'amour". Cette chanson, comme toutes celles de l'album "Pizza", est écrite en collaboration avec le parolier Boris Bergman. Les deux hommes sont plus que des partenaires, ils sont complices."Pizza"se vendra à plus de 400 000 exemplaires et le 45 tours qui contient "Vèrtige de l'amour" dépasse le million! S'en suit un spectacle présenté à l’Olympia, et une tournée. Après plus de quinze années de métier, le chanteur s'installe enfin comme un artiste majeur de la nouvelle chanson française. Mais l'amitié avec Boris Bergman va souffrir d'une rupture qui laissera les deux hommes blessés. Alain Bashung commencera alors à travailler avec Serge Gainsbourg. Ils écriront ensemble l'album "Play blessure" qui ne rencontrera pas le même enthousiasme que le précédent.

FUMEUR DE HAVANES.
Les volutés et les larmes.

Les volutes et les larmes. L’été 1980 est tragique pour Serge Gainsbourg,Jane Birkin, sa compagne, a décidé de le quitter.Le chanteur ne se remet pas de cette séparation Au début de l’année, il avait commencé le tournage du dernier film du réalisateur Claude Berri, "Je vous aime", en compagnie de Gérard Depardieu, Alain Souchon et Catherine Deneuve. L'actrice se souvient : "Comme acteur il était formidable parce que sous toutes ses réserves ou cette façon qu'il a de se protéger derrière la fumée de sa cigarette, on sentait sa fragilité"(Gilles Verlant, Gainsbourg, Albin Michel). Pour son film, Claude Berri avait demandé à Serge de composer des chansons. Gérard Depardieu interprète un chanteur de rock et lui-même, Gainsbourg, un auteur-interprète très inspiré par son propre caractère.Parmi les titres que l'on trouve dans le film il y a ce magnifique duo "Dieu est un fumeur de havanes" interprété par Deneuve et Gainsbourg. Lorsque "Je vous aime" sort sur les écrans en décembre 1980,c'est assez rapidement un succès,tout comme la chanson-duo. Cette réussite, et cette nouvelle complicité entre le chanteur et l’actrice leur donneront le désir de poursuivre leur collaboration. Malheureusement, l’album qu'ils enregistreront ne rencontrera pas la même réussite que "Dieu est un fumeur de havanes".

COMME UN AVİON SANS AİLES.


Ou l'on découvre que le chanteur est aussi compositeur écrivain, peintre et cinéaste, et que tout était déjà écrit depuis l'enfance et l'adolescence à Nancy.

L'envol du touche-à-tout.

Chalelie couture Le 26 février 1956, à Nancy, Monsieur et Madame Couture ont la joie d'annoncer la naissance de leur fils Bertrand Charles-Élie. L'enfance du petit Bertrand est peuplée d'objets et de meubles anciens qui se trouvent dans la boutique de son père antiquaire-décorateur. Sa maman est professeur de français. Rien d'étonnant alors à ce que l'enfant développe à la fois son goût pour le dessin et sa passion pour les histoires qu’il note dans ses cahiers d’écolier. "On avait une relation permanente et tactile avec l'art, raconte-t-il dans la revue Chorus. La musique, les arts plastiques et la parole avaient autant d'importance." Après une scolarité légèrement chaotique, il entre à l'École des beaux-arts de Nancy où il se consacre également à l'étude du dessin et à sa passion pour la musique. Il apprend les rudiments de l'harmonica avec un copain de lycée, commence à gratter la guitare et, avec ses camarades, donne ses premiers concerts dans la région. On le voit également se passionner pour le cinéma et pour la peinture. Charlélie - il choisit de s'appeler ainsi- est donc un touche-à-tout depuis toujours. Tous ceux qui le connaissent ne sont pas surpris lorsqu'il enregistre un album en 1978. Douze chansons dans la sciure est tiré à 1 000 exemplaires. L'année suivante, il signe un deuxième album avec RCA. Son style particulier et ses talents artistiques multiformes sont remarqués par Chris Blackwell, le patron de Island Records, qui n’est autre que le producteur de Grace Jones, de Robert Palmer ou de Bob Marley. C'est ainsi qu’il enregistre son troisième album, "Pochette surprise", et la même année le quatrième, "Poèmes rock". À la question : pourquoi Poèmes rock?, il répond : "Le rock se vit, parce que le rock est initialement primaire. Plus on fait fort, plus on risque d’être entendu, plus on a l'impression d'être fort, plus on a l'espoir d'être reconnu..." Reconnu, Charlélie le sera rapidement avec cet album, et surtout avec la chanson "Comme un avion sans ailes" qui devient un énorme tube en quelques semaines.

UNE HİSTOIRE DE FAMİLLE.

Ce n'est un secret pour personne, Tom Novembre est le jeune frère de Charlélie Couture. Complices depuis toujours, les deux frères s'étaient fait une promesse alors qu'ils étaient adolescents, que Charlélie révéla lors d'une interview sur France Inter en 1987 :"Avec mon frangin, on avait décidé que le premier arrivé préparerait le terrain pour l'autre et qu'on s'attendrait." Tom est comédien et chanteur. ll écrit ses one-man-shows où il joue toujours un personnage emprunt de naïveté et doué d'un véritable don d'observation des petits événements de la vie quotidienne. Son univers est unique et il sait le décliner sur scène ou dans ses disques dans lesquels son frère compose régulièrement des musiques. Son talent d'acteur est rapidement reconnu, et le cinéma lui propose bientôt des rôles très attachants comme dans "Elsa, Elsa" de Didier Haudepin ou "Agent trouble" de jean-Pierre Mocky où il interprète le neveu de Catherine Deneuve.

Michel Sardou
"Être une femme."

Michel Sardou

"Être une femme" est une chanson de Michel Sardou sortie en 18 juin 1981. Le texte est coécrit par Michel Sardou et Pierre Delanoë,la musique est de Jacques Revaux. Initialement,la version studio sort en 45 tours mais on la retrouve également en live sur l'album Palais des congrès 81, avant d'être présente, dans sa version studio, sur l'album "Les Lacs du Connemara". Une nouvelle version, réactualisée, sort en 2010.