Alain Bashung

La guitare élecrtique,l'arme absolue d'Alain Bashung en cette décennie qui commence.

1980,voit éclore une génération d'auteurs-compositeurs qui ont parfaitement bien assimilé le langage du rock, comme Alain Bashung. C'est aussi la confirmation de talents comme Francis Cabrel, William Sheller ou Michel Berger qui, chacun dans leur style, traduisent en musique la nouvelle sensibilité française

DES CHANGEMENTS À L'HORİZON.

L'Amérique humiliée, l'URSS boycottée, le monde, aujourd'hui comme hier, est divisé. En France et en Pologne, pourtant, de profonds bouleversements s'annoncent.

les Jeux Olympiques moscou

A la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques de Moscou,les Etats-unis et l'Allemagne Fédérale brillent par leur absence.

ÉCHEC AMÉRİCAİN DANS LE DÉSERT DE TABAS.

Si vingt petites années, seulement, séparent l'humanité du nouveau siècle,les relations entre l'Ouest et l'Est,le Nord et le Sud n’en continuent pas moins de se dégrader.Depuis la prise en otage de cinquante Américains à l'ambassade de Téhéran en novembre 1979, les États-Unis et l'Iran de l'imam Khomeiny sont devenus des ennemis mortels. Ainsi,le 25 avril, Washington tente de libérer ses ressortissants. Mais, mal préparée, l'opération avortera de façon pitoyable dans le désert de Tabas avec la mort de huit soldats lors d'un accident entre un hélicoptère et un avion. Le président Jimmy Carter ne se remettra jamais de ce fiasco: lors des élections de novembre, il sera sévèrement battu par un ancien acteur du nom de Ronald Reagan, qui fera bientôt entrer le pays dans une nouvelle ère conservatrice.

LA FÊTE MANQUÉE DE MOSCOU.

Les fanatiques iraniens, qui poursuivent l'islamisation du pays et qui, bientôt, vont se heurter aux velléités expansionnistes de l'Irak, ne sont pas les seuls à inquiéter les démocraties occidentales. Après l'invasion de l'Afghanistan, l'URSS continue d'etre vouée aux gémonies. Plus de cinquante nations, dont les États-Unis, l'Allemagne Fédérale et le Japon, refuseront de participer aux jeux Olympiques de Moscou, qui aurait dû être la grande fête du sport. Autre revers pour les régimes communistes de l’Europe de l'Est : la création, le 22 septembre, de Solidarnosc, premier syndicat indépendant de Pologne à l'origine duquel se trouve Lech Walesa. Il obligera le gouvernement de Varsovie à sensiblement modifier sa ligne politique.

LA PERSPECTİVE DES ÉLECTIONS.

La France, en revanche, comme l’Angleterre, a décidé de se rendre à Moscou. Peut-être les giscardiens espèrent-ils atténuer la rancoeur des gaullistes en prenant leurs distances avec la politique étrangère américaine. Car,dans l'Hexagone, malgré le traumatisme provoqué par l'attentat antisémite de la rue Copernic en octobre, ce sont les élections présidentielles de mai 1981 qui déjà monopolisent l'attention. S'il ne fait guère de doute que Valéry Giscard d'Estaing briguera un second mandat, on ne sait pas encore, au début de l'automne, ce que fera François Mitterrand. Michel Rocard n'a pas caché son attention d'obtenir la confiance des socialistes... au cas où le premier secrétaire lui laisserait la voie libre, tout comme Jean-Pierre Chevènement qui, lui, entend représenter l'aile gauche du Parti. Il faudra attendre le 8 novembre pour que l'homme de Château-Chinon annonce sa candidature, ruinant du même coup les espoirs du député-maire des Yvelines...

DU RİFİFİ SOUS LA COUPOLE.

Les surprises et, au-delà, les symboles d’une société française en pleine évolution, il ne faut pas les chercher dans les couloirs de l'Assemblée nationale mais dans le monde des lettres. Le 11 mars, en effet, au terme de longs et passionnés débats, Marguerite Yourcenar est la première femme à entrer à l'Académie française. Bien qu'hermétique aux honneurs de l'intelligentsia parisienne, Jean-Paul Sartre a dû apprécier ce signe annonciateur de changements, avant qu'il ne laisse orphelines,le 15 avril, plusieurs générations d'intellectuels.

LES ARTİSANS DU RENOUVEAU.

Une musique de variété mâtinée de rock devient plus que jamais la clé du succès pour la plupart des jeunes artistes. Les valeurs sûres des années soixante en profitent pour revenir au premier plan.

Groupe de téléphone

Corinne Marienneau,Jean - Louis Aubert,Louis Bertignac et Richard Kolinka de téléphone,le groupe phare du rock français.

JOHNNY,UN MALAİSE ET UN DİVORCE.

Un malaise Durant l'été 1980, johnny Hallyday multiplie les concerts partout en France. Le 14 août, éreinté, il s'écroule devant plus de quinze mille fans. On craint le pire. johnny a-t-il trop donné de lui-même depuis le début des années soixante? À 37 ans, doit-il déjà prendre sa retraite? Mais, quelques heures plus tard, le voici rétabli. On le verra même aux côtés de Sylvie le soir de l'anniversaire de la chanteuse. Pourtant, quelques mois plus tard, le 5 novembre, le couple le plus célèbre de la chanson française annonce son divorce. Aussitôt, bien des espoirs vont naître dans l'esprit d'adolescentes au cœur romantique et rock'n'roll.

LE DERNİER ÉTÉ DE JOE DASSİN.

Joe Dassin Au début de l'année 1980,joe Dassin fut victime d'une attaque cardiaque, ce qui l'obligea à prendre un peu de repos sous le ciel ensoleillé de Tahiti, là où il espérait prendre un jour une retraite bien méritée. Mais, le 29 juillet, une nouvelle attaque se révèle fatale. Le monde de la chanson française et, au-delà, un très vaste public, eurent soudain l'impression d'un vide immense, même si l'on devait continuer longtemps à fredonner "L'Amérique", "Aux Champs-Élysées" ou "L'Été indien".




HARD-ROCK A LA FRANÇAİSE.

trust Si la plupart des groupes français, dont fait partie Téléphone, ont beaucoup écouté les Rolling Stones, Trust, lui, préfère les rythmes pachydermiques de Deep Purple et plus encore d'AC/DC. Trust, en effet, constitué du chanteur "Bernie" Bonvoisin, du guitariste "Nono" Krief, du bassiste Raymond Manna, qui laissera sa place à Vivi "Oak", et du batteur "jeannot" Hanela, c'est le groupe-culte du hard-rock à la française. Au-delà de ses références musicales typiquement anglo-saxonnes, il puise en effet son inspiration dans la société française. Les paumés des banlieues, le chômage, l'univers carcéral et jacques Mesrine sont autant de thèmes que privilégie Trust, un groupe sans concession qui, en 1980, sort un excellent deuxième album (Répression)dédié à Bon Scott, le chanteur d'AC/DC décédé au mois de février

Téléphone
"La bombe humaine"

Trust
"Anti-Social"

LA RECONQUÊTE.

Jean Guidoni Née de la crise économique qui sévit dans la plupart des pays occidentaux, la fureur punk de la fin des années soixante-dix avait considérablement fragilisé l’industrie du disque. En 1980, sous peine de disparaître à court terme, les compagnies commencent à réagir: elles lancent de nouveaux artistes et producteurs ou relancent des chanteurs confirmés.En un mot,c'est la reconquête du grand public avec des sonorités pop!











Jean Guidoni,troublant et novateur.

Edit mitchell Seul groupe capable de tenir la dragée haute aux formations anglo-saxonnes, Téléphone,sort au cours de la nuit en octobre 1980, un album produit par l'Ang1ais Martin Rushent qui est bien l'un des artisans de ce nouveau son des années quatre-vingt, peaufiné et dansant. À mi-chemin entre le rock et la variété, de jeunes artistes suivent une démarche comparable.Sensuelle et faussement ingénue,Lio n'a pas dix-huit ans lorsqu'elle décroche le gros lot avec "Banana Split", une chanson qui passera maintes fois sur les ondes et qui fera fantasmer les adolescents comme les lecteurs de bandes dessinées.Plus mystérieux, plus rock également, Alain Bashung et Jean-Patrick Capdevielle trouvent eux aussi le chemin du succès, le premier avec "Gaby oh Gaby" et le second avec "Quand t’es dans le désert". Mentionnons encore Jean Guidoni,l'atmosphère qui se dégage de ses chansons n'est pas sans évoquer le réalisme poétique d'avant-guerre ou bien encore Richard Gotainer qui, avec "Primitif" montre qu'il n'y a qu'un petit pas de la pub à la chanson. Bref, avec ces nouvelles voix, au style toutefois bien différent, la rupture avec la décennie précédente est bel et bien consommée!

Couleur menthe à l'eau,le hit de l'année pour Eddy Mitchell.

jacques dutronc 1980 voit également resurgir certaines idoles des années soixante. Après avoir délaissé les studios d'enregistrement pour les plateaux de cinéma, Jacques Dutronc revient en force à la chanson, entouré de Jacques Lanzmann et de Serge Gainsbourg."Guerre et Pets" paraît en effet en décembre 1980 avec comme titre phare "L'Hymne à l'amour "(moi l 'noeud), qui montre que le chanteur n'a rien perdu de son cynisme, ni de son talent. Eddy Mitchell, lui aussi, joue gagnant avec "Happy Birthday", puis avec un récital de quatre semaines à l'Olympia. "Ce qui fait le charme des chansons d'amour de Mitchell, c'est qu'il n'y a jamais de drame. Jamais de quoi" en faire un film ou un mauvais roman”. Juste trois minutes de tendresse, de nostalgie où le chagrin se cache." Ces quelques mots de Chantal Pelletier (Eddy Mitchell, Seghers) s'appliquent idéalement à "Couleur menthe à l'eau", petit chef-d'oeuvre de l'album Happy Birthday et de tout le répertoire de "SCHMOLL".

En 1980,Jacques revient à la chanson avec l'album Guerre et Pets.

UN VRAİ CONTE DE FÉE.

La chanson française, en 1980, c'est encore le charme discret du rétro.L’histoire de Linda de Suza comprend tous les ingrédients du conte de fée. Ancienne femme de chambre dans son Portugal natal, elle est remarquée tandis qu'elle chante aux terrasses des cafés. Le producteur Pascal Auriat lui présente le compositeur Alex Alstone et la parolière Vline Buggy, qui lui écrivent "Timlí, Tirola". La France, une fois encore, n'échappe pas à sa réputation de terre d'accueil!

MİCHEL BERGER.

Michel Berger a conquis les foules par ses mélodies intemporelles et son délicat jeu de piano. Si son nom reste attaché à Starmania, son œuvre ne se résume pas seulement à ce flamboyant opéra-rock.

Michel et France

EN ROUTE POUR LA GLOİRE.

Michel Berger Quand on est le fils d'un célèbre professeur de médecine (Jean Hamburger) et d'une non moins célèbre pianiste-concertiste (Annette Haas), il n'est pas forcément aisé de trouver son propre chemin. Or Michel Berger n'hésitera pas longtemps. Après des études de musique classique, entamées dès l’âge de 5 ans, il se tournera vers une pop-rock de très grande qualité, mettant également son talent au service d'autres artistes. Avec Serge Gainsbourg, il a même été le plus éclectique des compositeurs français des années 1970-1980. Né Michel Hamburger le 28 novembre 1947, à Neuilly-sur-Seine, Michel Berger participe en 1963 au concours "Les idoles de demain" organisé par Pathé-Marconi, puis il enregistre "Tu n’y crois pas" qui, grâce au précieux soutien de Daniel Filipacchi, grimpera à la dixième place des hit-parades. À l'exception d'"Autres filles", les titres suivants ne connaîtront toutefois qu'un modeste succès, ce qui n'empêchera pas le milieu musical français de prédire un avenir radieux au jeune compositeur.

LA MATURİTÉ D'UN STYLE.

Devenu directeur artistique à la fin des années soixante, Michel Berger propulse Jean-François Michael à la deuxième place du hit-parade de SLC en 1969 avec "Adieu jolie Candy", avant de produire les deux premiers albums de Véronique Sanson. Puis, au terme d'un séjour outre-Atlantique, il décide à nouveau de tenter sa chance comme interprète. Paru en 1973, l'album Michel Berger inaugure le nouveau style de l'artiste, caractérisé par un sens mélodique hors du commun, par une sensibilité dans l'écriture et dans le jeu pianistique qui font mouche. Dès lors, le compositeur cumulera les hits, pour lui-même ("La Groupie du pianiste", "Quelques mots d'amour", "Mademoiselle Chang" ou "Y a pas de honte"), pour Françoise Hardy ("Message personnel"), Daniel Balavoine ("Quand on arrive en ville"), Johnny Hallyday ("Quelque chose de Tennessee", "Aimer vivre"),mais aussi et surtout pour France Gall qu'il a épousée en 1976 ("La Déclaration", "Musique", "Si, maman,si","Viens je t'emmène", "Il jouait du piano debout", "Tout pour la musique", "Babacar", "Ella,Ella l'a...")

LA GROUPİE DU PİANİSTE.
L'étoile de Berger.

1980 est décidément une année très importante et fructueuse pour Michel Berger. Suite au succès du disque "Beau séjour", il se produit au mois de juin au Théâtre des Champs-Élysées, récital dont il existe d'ailIeurs un très beau double album. "La Groupie du pianiste", qui se trouve sur Beau séjour et qui a constitué l'un des moments forts de son spectacle, est peut-être le morceau le plus célèbre de la carrière solo du compositeur. Une mélodie qui accroche, un rythme flirtant avec le disco et une partie de piano à la fois rythmique et mélodique - ce que l'on appelle dans le jargon des musiciens une "rythmique qui tourne" - confèrent à cette œuvre, "Une groupie, c'est une fan prête à tous les débordements pour séduire l'idole de ses rêves". Comme il en avait l'habitude, Michel montre ici d'humour et d'un certain humanisme.

LA CONSÉCRATİON AVEC STARMANİA.

johnny&miche

C'est toutefois avec l'opéra-rock Starmania, conçu avec Luc Plamondon, que Michel Berger s'est imposé comme un brillant créateur. Donnée pour la première fois à Paris en 1979, à la suite du succès remporté par le double album, l'œuvre continue aujourd'hui de séduire les foules grâce à l'exceptionnelle qualité des thèmes musicaux, qui ont fort bien résisté aux années. Tremplin pour toute une génération d'artistes, de Daniel Balavoine à Fabienne Thibeault, de Diane Dufresne à Judith Bérard, Starmanía, en effet, comprend une longue suite de succès depuis longtemps entrés dans la légende. Il suffit de citer "Le Blues du busínessman", "Les uns contre les autres" ou "Le Monde est stone" pour s'en convaincre. Michel Berger aurait pu longtemps encore émouvoir le public, bien au-delà même des frontières de l'Hexagone, mais, un triste 3 août 1992, il fut prématurément appelé vers d'autres mondes..

QUELQUES MOTS D'AMOUR
La chanson porte-bonheur.

Après plusieurs années passées à écrire pour d'autres artistes, Michel Berger revient en force avec un album qui s'intitule "Beau séjour". "Quelques mots d'amour" montre à ceux qui l'avaient peut-être oublié que ce "prince de la chanson pop", comme il a été justement surnommé, est aussi un brillant interprète

POP-ROCK A LA FRANÇAİSE.

Patrick Capdevielle ,de Francis Cabrel à France Gall, les artistes français trouvent le chemin du succès avec des chansons aux rythmes soutenus. Mais comme toujours, il y a des exceptions!

DANS MON HLM.
La désespérance des grandes cités.

renaud Avec "Ma Gonzesse" paru en 1979, une partie importante de ses fans s'étaient mis à penser que Renaud s'était assagi, qu’il avait rangé au placard sa fureur anarchisante. "Marche à l'ombre", qui date de 1980, prouvera qu’il n’en est rien. Cet album, en effet, est peut-être le plus "extrémiste" de son œuvre. Mais il lui permettra d'élargir davantage encore son public, grâce à la chanson titre, qui connaîtra un très large succès avec le film de Michel Blanc, grâce aussi aux Aventures de Gérard Lambert et à "Dans mon HLM".

İL JOUAİT DU PİANO DEBOUT.
Hommage à Elton john.

Elton John et France Gall Malgré les séances en studio pour enregistrer son album "La Groupíe du pianiste", Michel Berger a trouvé l'inspiration pour écrire quelques-unes des plus belles chansons de France Gall qui partage sa vie depuis plusieurs années." Il jouaít du piano debout" doit son succès autant aux qualités vocales de France Gall, qu'au talent de compositeur de Michel Berger. Un break d'introduction à la batterie, qui amène un thème doublé à la guitare, et une mélodie d'une redoutable efficacité on reconnaît aisément la "patte" du compositeur. "Il jouaít du piano debout" est dédié à la pop star anglaise Elton John, avec qui France Gall enregistrera l'année suivante"Donner pour donner", une chanson naturellement écrite par Michel Berger

BANANA SPLİT.
Un amour de dessert.

léo Née au Portugal, élevée en Belgique, Lio choisit la France comme terre de conquête. Dès sa première apparition à la télévision, on découvre en elle une véritable Lolita, même pour ceux qui n'ont pas lu Nabokov. Il y a chez elle beaucoup de douceur,un petit air coquin et quelque chose de plus sensuel encore. Mais, surtout, à 18 ans,Lio a déjà une voix. Secondée par Diersk et Alanski qui, mieux que personne, savent concocter une chanson pop, elle réussit un coup de maître dès son premier disque. "Banana Split", en effet,fait un malheur à la radio,certains auditeurs malicieux y trouvant une saveur comparable à celle des Sucettes de Gainsbourg,interprétée quelque quinze ans plus tôt par France Gall.

PRIMİTİF.
De la pub aux hits-parades.

richard gotaine Avec ses grosses lunettes rondes, on pourrait croire Richard Gotainer sorti tout droit d'une banque ou d'une société d'assurances. En réalité, il vient de la pub et a des idées à revendre. Galvanisé par quelques mélodies qui ont très largement convaincu les téléspectateurs de l'avant-prime time d'acheter tel ou tel produit, il décide de tenter sa chance comme interprète. Parmi les meilleurs guitaristes de la scène rock française, Claude Engel, une fois encore, a répondu à l’appel. Le duo va obtenir son premier hit véritable avec "Prímitíf". Cette chanson, à la sonorité très "seventies", vaut également par les paroles, Gotainer inventant un langage qui correspond à merveille à l'esprit des adolescents de l’époque.

FİER ET FOU DE VOUS.
L'empreinte de McCartney.

william Ses études de musique classique et sa grande connaissance des Beatles, groupe qu'il vénère entre tous, ont permis à William Sheller de composer avec une aisance déconcertante des mélodies qui se retiennent dès la première écoute. On croit cela facile, tellement les notes coulent de façon évidente. Or, il y a là beaucoup de travail.

QUAND T'ES DANS LE DÉSERT.
Les politiciens à l'asile.

WiIliam sheller Journaliste à Actuel, puis rédacteur en chef de Fleur bleue, Jean-Patrick Capdevielle a toujours aimé l'écriture. Mais il y a une autre passion dans sa vie : la musique, et plus précisément celle de Bob Dylan. Profitant d’une convalescence à Ibiza, point de chute d’une génération qui a fui la réalité monotone des grandes villes, il se livre avec délectation à la création, bercé par les vagues de la Méditerranée. Lorsqu'il revient à Paris, le jeune auteur-compositeur éprouve quelques difficultés à convaincre les directeurs artistiques, non pas en raison de ses chansons, mais parce que sa voix éraillée, pense-t-on, risque de dérouter. Finalement, ce disciple de Dylan réussira un grand coup avec "Quand t'es dans le désert". Les paroles sont puissantes et collent à merveille au morceau qui évolue à un train d'enfer. On ne pense ni à Cabrel , ni à Bashung, ni même à Dylan. Capdevielle chante tout simplement du Capdevielle, un artiste qui "regagnera la ville lorsque les politiciens seront tous à l'asile !"

ELLE EST D'AİLLEURS.
De l'or dans les corons.

pierre bachelet Ayant délaissé leur travail d'attachés de presse pour devenir producteurs, Françoise Delabie et Pierre-Alain Simon décident de présider aux destinées de Pierre Bachelet, qui a écrit la bande originale du sulfureux " Emmanuelle". Va-t-il damer le pion à Serge Gainsbourg, grand maître de la chanson érotique ? En réalité non. À l'heure où tout le monde ou presque se laisse séduire par les rythmes rock, Pierre Bachelet, lui, n'hésite pas à aller à contre-courant en jouant à fond la carte du classicisme. Le pari est osé. Après un premier 45 tours qui ne dépassera pas le millier d’exemplaires vendus, le chanteur nordiste (il est né à Roubaix en 1944),retourne en studio pour enregistrer "Elle est d'ailleurs". À l'écoute de cette chanson, les programmateurs de radio la jugent trop lente et hésitent à la passer sur les ondes. C'est alors que l'arrangeur Bernard Estardy suggère d'accélérer quelque peu le tempo. L'idée est géniale.

L'ENCRE DE TES YEUX.
Le parfum de tes yeux.

pierre bachelet Dès son troisième album, Francis Cabrel brouille les cartes. Si Les Chemins de traverse, avec "Je l'aime á mourir" comme titre phare, lui avait valu l'image d'un baladin romantique, aimant surtout à s'exprimer dans un univers acoustique," Fragile", qui paraît en 1980, accorde une part importante aux guitares électriques et, d'une façon générale, à une orchestration rock. Il suffit d'écouter "La Dame de Haute-Savoie", qui ouvre l'album, pour s'en convaincre. C'est pourtant, dans l'ensemble, une œuvre pessimiste. "L'Encre de tes yeux", assez proche des premiers succès du compositeur, sonne en effet comme un constat d'échec. "Puisqu'on ne vivra jamais tous les deux/Puisqu'on est fous, puisqu'on est seuls", chante Francis Cabrel dans le premier couplet. Mais il y a aussi beaucoup d'authenticité et de sensibilité.










LA SALSA DU DÉMON.
Les démons du big-band..

La Salsa du démons Contrairement à ce que l’on croit, les big-bands ne sont pas une spécificité américaine. En France également, les grands orchestres ont connu leurs heures de gloire. À la fin des années soixante-dix, le Grand Orchestre du Splendid renoue avec cette heureuse tradition, tout d’abord dans les cafés-théâtres, ensuite à la radio, puis enfin dans de grandes salles de music-hall. Révélé avec Macao puis pris en main par Paul Lederman, le Splendid frappe un grand coup avec cette salsa diabolique.

J'İRAİ JAMAİS SUR TON İSLAND.
Ballade québécoise.

Fabienne Thibeault Originaire de Montréal, Fabienne Thibeault se fait connaître en France, et plus précisément à Paris où elle se produit au Théâtre de la Ville en 1979. Peu après, elle incarne Marie Jeanne dans Starmania. La voilà lancée. En 1980, elle conquiert un large public avec "J'iraí jamais sur ton Island", une ballade qui met superbement en valeur sa voix. Autre atout de Fabienne, qu'elle partage d'ailleurs avec tous les artistes québecois ce mélange de français et d'anglais qui séduit dès la première écoute.

STAND DE GUETTO.
Lavilliers-Marley, même combat.

Bernard Lavillier On peut être originaire de Saint-Étienne et vouer une passion démesurée aux musiques latino-américaines. C'est le cas de Bernard Lavilliers qui devait trouver au Brésil un nouveau but à sa vie, sans doute même de nouvelle racines musicales cette fois. Si Lavilliers a enregistré dès la fin des années soixante, c'est au cours de la décennie suivante que l’on commence à s'intéresser véritablement à lui, grâce aux "Barbares". un hommage aux populations des banlieues défavorisées. En 1980, année de la consécration, il plonge dans les délices du reggae jamaïcain." Stand the ghetto" montre que le combat livré par le chanteur français, pour qui les mots et les rythmes sont des armes absolues, est en effet le même que celui de Bob Marley, le prophète d'un tiers-monde en colère.

GABY OH! GABY.
Entre Dick Rivers et Bob Dylan.

Alain Bashung "Tu veux qu'j'te chante la mer/le long, le long, le long des golfes/Pas très clairs." Lorsque les paroles de "Gaby oh Gaby "(signées Boris Bergman) résonnent aux oreilles de millions de Français en cette balbutiante décennie, Alain Bashung a déjà pas mal d’années de musique derrière lui. Né à Strasbourg en 1948, il s'est produit un peu partout en France dès le début des années soixante, avant de tenter sa chance a Paris - à la Gaieté-Montparnasse, à Bobino et au théâtre Dejazet. Mais, à l'exception de quelques initiés, on ne le connaissait guère, même s'il avait enregistré plusieurs 45 tours, incarné Robespierre dans l'opéra rock La Révolution française et s'il était apparu dans plusieurs romans-photos. Le jeune chanteur doit donc attendre 1980 pour sortir enfin de l'ombre. Avec Boris Bergman, il a écrit plusieurs chansons pour un album intitulé "Roulette russe". Curieusement, les responsables de Philips, chez qui Bashung vient de signer après avoir été remercié de chez Barclay, ont donné leur accord pour toutes les compositions, sauf une : "Gaby oh Gaby". Celle-ci sortira tout de même et connaîtra un tel succès - 1,3 million d'exemplaires vendus! - que la compagnie de disques repressera aussitôt l’album avec cette chanson en fin de face. Résultat, "Roulette russe", à son tour, fera un malheur. À mi-chemin entre les rockers français des années soixante et l'univers poétique de Bob Dylan, artiste authentique qui se délecte à rester à l'écart des modes, Alain Bashung montre avec "Gaby oh Gaby" que le rock français ne doit pas nécessairement reprendre les recettes anglaises ou américaines pour convaincre le grand public.Humour dévastateur un très grand professionnalisme dans l'interprétation : tels sont les deux mots qui définissent assez bien le compositeur.

BASHUNG,PRODUCTEUR DE DİCK RİVERS.

Au début des années soixante-dix, ne parvenant pas à s'imposer comme artiste solo, Alain Bashung frappe à la porte de Dick Rivers et lui présente diverses chansons."J'avais fait des maquettes que je lui ai présentées, se souvient-il. Mais ce n'était pas du tout ce qu'il voulait faire à ce moment-là" (cité par Christian Eudeline,dans jukebox Magazine, n° 75). Bashung travaillera tout de même avec l'ex-chanteur des Chats Sauvages, à la fois comme compositeur et producteur. "Rock machine", "Rockin' along.".., "The River's country side" et" Rock & roll star" témoignent de cette fructueuse collaboration.

Lipstick polychrome.
Daniel Balavoine.

Daniel Balavoine Lipstick Polychrome est une chanson écrite, composée et interprétée par Daniel Balavoine pour l'album "Un autre monde" en 1980. Cette chanson évoque l'utilisation et la représentation du rouge à lèvre sur un mode humoristique et poétique, de façon universelle: "pour les hommes et pour les femmes", et dans le monde, par le biais des traductions en langues anglaise, espagnole, allemande, italienne, tahitienne, polonaise et finnoise à la fin de la chanson.

La vie ne m'apprend rien.
Daniel Balavoine.

Daniel Balavoine

La vie ne m'apprend rien est une chanson écrite, composée et interprétée par Daniel Balavoine. Elle figure sur l'album Un autre monde, sorti fin 1980. Elle fut commercialisée en single dans une version live issue du concert du chanteur à l'Olympia en 1981, mais n'est pas un véritable succès dans l'immédiat, devant attendre la reprise de Liane Foly en 1999 pour devenir un tube.

Jean Ferrat.
Le bilan.

Jean Ferrat

Le Bilan est une chanson de Jean Ferrat, sortie en 1980. Elle constitue le titre phare et la première piste de l'album Ferrat 80. Avec ce titre, Jean Ferrat se souvient des engagements communistes de sa jeunesse et des jeunes gens de sa génération qui, ayant participé aux mouvements sociaux des années 1930, à la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale et aux années d'après-guerre, ont vu leurs idéaux trahis par les apparatchiks communistes staliniens et leurs successeurs. Il dénonce les mensonges répétés, les purges, les procès truqués, la désinformation de l'appareil soviétique, qui a dévoyé l'idéal communiste. Au détour d'un couplet, Ferrat fait allusion aux propos tenus par Georges Marchais le 23 avril 1979, selon lesquels le bilan de l'Union soviétique était "globalement positif" : " Mais quand j'entends parler de bilan positif, je ne peux m'empêcher de penser à quel prix ? Et ces millions de morts qui forment le passif, c'est à eux qu'il faudrait demander leur avis". Pour autant avec "Le Bilan", Jean Ferrat ne tourne nullement le dos à ses idéaux et réaffirme sa foi dans le socialisme. Dans le refrain il reprend en guise de leitmotiv : "Au nom de l'idéal qui nous faisait combattre et qui nous pousse encore à nous battre aujourd'hui". Ce n'est pas la première chanson de Jean Ferrat à fustiger l'appareil soviétique : en 1970 déjà, avec la chanson "Camarade", il dénonçait l'intervention des forces armées soviétiques en Tchécoslovaquie qui mettait brutalement un terme au printemps de Prague.