George Brassens

Avec Georges Brassens,la chanson française s’enrichit d’un poète au franc-parler.

En cette année,les opérettes rencontrent un succès considérable.En même temps apparait une nouvelle génération d’auteur-compositeurs. Certains s’inspirent des rythmes venus d’outre-Atlantique, d’autres font preuve d’un humour décapant ou bien encore de poésie comme Georges Brassens.

L’Europe face à la guerre froide.

Tandis que les États-Unis et l' Union soviétique se livrent une véritable guerre froide,la communauté européenne s'organise.Tant du point de vue économique que culturel,elle affiche sa différence.

Elizabeth II

Elizabeth II d'Angleterre avec son mari Philip Mountbatten.

LE ROI EST MORT, VIVE LA REINE!

Roi d’Angleterre à la suite de l'abdication de son frère aîné Edouard VIII, George VI meurt le 6 février 1952 au château de Sandrinham. La Grande Bretagne et toute la communauté internationale lui rendent un hommage sincère pour le soutien sans faille qu’il a apporté aux populations anglaises au cours de la Seconde Guerre mondiale ainsi que pour le dynamisme de sa diplomatie Sa fille ainée Elizabeth lui succède nom d’Elizabeth II. Mariée à Philip Mountbatten, elle est alors mère de deux enfants, Charles et Anne.

LA FRANCE DE PINAY.

Les Français se souviennent de George VI,qui fit une visite officielle en France en 1938. Mais la politique reprend bien vite ses droits sous le signe de l'instabilité gouvernementale. Formé en janvier, le gouvernement Edgar Faure ne dure en effet que quarante jours, faute d’avoir obtenu plus longtemps la confiance des députés sur un projet de réforme fiscale. Le président Vincent Auriol se tourne alors vers Antoine Pinay, qui met aussitôt en œuvre une politique économique ambitieuse tout en voulant rassurer les classes moyennes. Il lance un emprunt de 3.5 % indexé sur l’or dont les intérêts sont exonérés d’impôts. Efficace sur le plan intérieur, la politique de Pinay l’est aussi sur le plan extérieur. C’est sous sa présidence du Conseil que la France, la République fédérale allemande, l’Italie, la Belgique. Les Pays-Bas et le Luxembourg gagnent au mois de mai le traité instituant la CED (Communauté européenne de défense), puis mettent en ce au mois d’août la CECA (Communauté européenne du charbon et de l’acier). Après des années de conflit puis d'incertitude, la construction européenne semble donc enfin en marche

L’ESCALADE DE LA GUERRE FROIDE.

Antoine Pinay Pour ces six pays,il s’agit de donner un second souffle à leur économie et aussi de parler d’une même voix face aux Etats-Unis et à L'Union soviétique.L'instauration d’un "rideau de fer" entre les deux Allemagne, le bombardement de l'aviation américaine en Corée montrent à l`évidence que l’on est entré dans la guerre froide. Le peuple américain lui-même en est conscient : en novembre, le républicain Dwight D. Eisenhower, ancien commandant en chef des forces alliées en Europe, est élu à la Maison-Blanche, tandis que les autorités traquent toute personne suspectée de sympathie communiste. L’un des premiers à faire les frais de cette frénésie "antirouge" est Charlie Chaplin qui, mis en cause par la commission des activités antiaméricaines, choisit de partir pour l’Angleterre.

Antoine Pinay lance son emprunt.







Jazz, humour et opérettes.

La chanson française s enrichit d une nouvelle génération de compositeurs et d’interprètes.Grace à eux,les cabarets et les théâtres parisiens font salle comble.

Duke Ellington

Le grand orchestre de Duke Ellington.

CES RYTHMES VENUS D'OUTRE-ATLANTIQUE.

En 1952,seule une infime minorité de Français savent qu’une nouvelle musique est née depuis peu aux Etats-Unis, une musique qui prend le nom de rock’n’roll en référence à l’émission Moondog ‘s Rock 'n 'Roll Party du journaliste Alan Freed. Ceux qui dressent une oreille attentive à tout ce qui vient d’outre-Atlantique ne jurent encore que par le jazz, symbole de l’euphorie recouvrée après les heures sombres la guerre et de l’influence que l’Amérique exerce de plus en plus sur la vieille Europe. La musique de jazz est notamment incarnée par Duke Ellington, dont le grand orchestre séduit les foules avec de superbes thèmes, comme Mood Indigo ou Sophistícated Lady, ou par le clarinettiste Sidney Bechet qui, depuis qu’il s’est établi dans l’Hexagone, fait apprécier le Vieux style Nouvelle-Orléans. Toute une jeunesse parisienne qui, le soir, se retrouve dans les clubs de Saint-Germain-des-Prés, préfère une esthétique plus moderne, le bop de Charlie Parker ou le cool jazz Je Miles Davis par exemple. Parmi cette jeune génération de l’après-guerre, émancipée et bercée d’existentialisme, se trouve Boris Vian. Critique de jazz. Il est aussi trompettiste et compositeur. Un jour,il fait la connaissance d'Henri Salvador, un guitariste-chanteur originaire de Guyane qui a appartenu aux Collégiens de Ray Ventura : c'est le début d`une fructueuse collaboration qui durera jusqu’à la fin de la décennie.

Edith Piaf et Eddie Constantine

Venu de Californie, Eddie Constantine conquiert Édith Piaf avant la France entière.

LA BELLE ÉQUIPE.

belle équipeLes Compagnons de la chanson que rejoindra Jean Broussole, voilà encore une équipe qui gagne. Formé en 1944,le groupe vocal a obtenu peut après ses premiers succès (Perrine était servante, Aux marches du palais...) Puis, avec Édith Piaf, les tournées se sont multipliées, dont une aux États-Unis À présent, après le retentissant succès des "Trois cloches", les Compagnons de la chanson désirent voler de leur propres ailes, tout en reconnaissant la dette énorme qu’ils ont contractée envers Édith. Une seconde carrière commence qui les conduira aux plus hautes marches du podium.




DE NOUVEAUX TALENTS.

Outre des chanteurs populaires comme Charles Trenet avec l’exotique "Printemps à Río" ou André Claveau avec "Bon anniversaire", Deux petits chaussons. ou Un petit train, ou bien encore Édith Piaf ou Les Compagnons de la chanson, le monde de la chanson française s’enrichit de nouveaux talents. Avec leur humour empreint de surréalisme, leur gestuel ou alternent mimes et acrobaties, leurs costumes de scène très Belle Epoque. Les Frères Jacques font un malheur dès leurs premières représentations au théâtre Daunou. Georges Brassens, lui aussi, maîtrise parfaitement le verbe et fait montre un humour décapant. Voilà un poète dont on reparlera! On commence également à parler en termes flatteurs de Charles Aznavour, pas encore comme interprète - certains spécialistes affirment que son physique et sa voix l’empêcheront toujours de conquérir le public – mais comme compositeur. En 1952, il écrit en effet "Je hais les dimanches" "qu'il propose à Édith Piaf. Celle ci l’écoute mais ne juge pas utile de l`enregistrer. Ce sera finalement Juliette Gréco, égérie du Tout-Saint-Germain-des-Prés, qui relèvera brillamment le défi, décidant d`ailleurs Édith à revenir sur sa décision quelque temps plus tard.

SUR UN AIR D'OPERETTE.

Charles AznavourLa chanson française,enfin, ne serait pas ce qu`elle est sans l'opérette, qui continue de remplir les théâtres parisiens. Si Luis Mariano est le roi en la matière, certaines autres belles voix ne cachent pas leur ambition de lui ravir sa couronne, tel Georges Guétary. Créé par Francis Lopez et Vincent d’lndy, "La Route fleurie" est l’un des très grands succès de l’année et,tout en propulsant Guétary au sommet,il ouvre de nouveaux horizons à Bourvil ainsi qu’a une jeune chanteuse nommée... Annie Cordy.'













Charles Aznavour

Luis Mariano.

Avec une voix hors du commun et une gentillesse communicative, Luis Mariano a exprime pendant vingt cinq ans toute la bonne humeur de L’opérette. Des les années cinquante,il est une véritable star.










ENTRE LA FRANCE ET L'ESPAGNE.

Luis Mariano "La Belle de Cadix a des yeux de velours..." : depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, cette mélodie de Francis Lopez a été diffusée tellement de fois sur les stations de radio qu’elle fait désormais partie du patrimoine culturel français. Et il en existe de si nombreuses versions que l’on ne sait plus très bien qui est son créateur. Il s’agit de Luis Mariano, un ténor à l’œil malicieux, au sourire généreux et à la gentillesse devenue légendaire. Pendant un quart de siècle, malgré une concurrence souvent acharnée, Luis Mariano a symbolisé mieux que quiconque l’opérette, ce rayon de soleil exotique qui a si bien illuminé la France. Il a certes fallu attendre son décès pour apprendre sa date de naissance exacte - le 12 août 1914 -, mais Mariano Eusebio Gonzales Y Garcia n’a jamais caché qu’il avait vu le jour à Irún, ville espagnole située tout près de la frontière française, dans d’insolites circonstances. Ses parents, en effet, habitaient Bordeaux où son père, Mariano travaillait comme mécanicien dans un garage Lorsque la Grande Guerre éclate sa mère Gregoria enceinte désire accoucher en Espagne. Accompagnée de son mari, elle se rend alors a Irun ou habitent ses parents. La famille y reste Jusqu’ en 1916 date a laquelle nait une petite Maria-Luisa avant de regagner Bordeaux…

Prince de l’opérette, Luis Mariano dès les années cinquante,
est déjà une valeur sure de l’industrie du disque.

Luis Mariano

Luis Mariano dans "Le Prince de Madrid"

LA STAR DE L'OPÉRETTE.

Pour Mariano Gonzales de Urenzu, qui prend bientôt le nom d’artiste de Luis Mariano, les choses sérieuses débutent vraiment en 1945 lorsqu’il est retenu pour jouer dans l`opérette España mia. Le succès est immédiat. Ses talents de chanteur, sa présence scénique, son contact avec le public sont tels qu`il tient un premier rôle important au cinéma en 1946, dans le film Histoire de chanter. C’est surtout dans les opérettes que le chanteur donne le meilleur de lui-même. La Belle de Cadix et Andalousie, puis Le Chanteur de Mexico, Le Chevalier du ciel, Violettes impériales, puis encore Visa pour l amour, Le Prince de Madrid ou La Caravelle d’or dans les années soixante sont autant de très grands succès populaires qui hissent Luis Mariano au zénith de sa gloire. Au milieu des années cinquante, il est alors la seule star de l'opérette. Les jeunes filles, les moins jeunes aussi, sont prêtes à tout pour lui serrer la main, pour obtenir un autographe, tandis que son fan-club s’enorgueillit de compter plus de seize mille adhérents. En 1954, il vend plus d`un million de disques, chiffre considérable pour l'époque!

INITIATION DANS LES CHORALES

Marianin, comme on le surnomme, passe son adolescence entre le Sud-Ouest de la France et San Sébastián au Pays basque espagnol, poursuivant ses études dans divers établissements religieux. Il prend des leçons de violon, mais c’est surtout sa voix qui enthousiasme ses proches, ainsi que le curé de la paroisse où il est enfant de chœur. Sans doute est-ce en cette fin des années trente qu’on l’incite à étudier la musique de façon sérieuse. Peu de temps après, Mariano abandonne ses cours à l’école des Beaux-arts de Marseille et s`inscrit au Conservatoire de Bordeaux. Il le quitte dès 1942 pour venir à Paris.

UN CHANTEUR DE CHARME.

Le culte dont il fait l’objet ne s’explique pas uniquement par les mélodies agréables de Francis Lopez, ni par l’exotisme et la bonne humeur de cette Espagne ou de ce Mexique magnifiés. Il repose d`abord sur la voix de Luis Mariano, sur certains effets que les spécialistes ont parfois jugés faciles. Archétype même du chanteur d`opérette, il est aussi,et surtout, un chanteur de charme. Il y a incontestablement chez lui du Jean Sablon et du Tino Rossi,avec encore peut-être un charisme plus grand.En 1970, la carrière de Luis Mariano cesse brusquement. Atteint d'une hépatite virale, il s’éteint le 14 juillet, à 23 h 45.Gageons qu’il a trouvé vers d’autres lieux la "Belle de Cadix" qu’il a si bien chantée !

Chansons de cabarets, chansons de théâtre.

Les scènes parisiennes restent une étape incontournable. C'est l'occasion pour les jeunes talents de se faire connaître et pour les artistes confirmés de maintenir intacte leur popularité.

C'EST LA VIE DE BOHEME.
Une vraie vie de patachon.

Georges Guétary avec Maria Lopez.

Georges Guétary Avec Maria Lopez Consacré meilleur chanteur d'opérette par les Américains en 1950, Georges Guétary est alors incontestablement sur une voie ascendante. En 1952, Francis Lopez et Raymond Vincy lui écrivent une opérette dans laquelle ils fondent de très grands espoirs, "La Route fleuríe". Pour ce faire, Lopez et Vincy prennent contact avec Bourvil et Annie Cordy. Ainsi vient de naître un trio appelé à un bel avenir. "La Route fleurie" sera en effet l’un des plus grands succès de toute l’histoire de l’opérette et c'est la vie de bohème qui en est extraite, la mélodie idéale pour redonner au public français sa joie de vivre.

PADAM-PADAM.

Edit piaf

D’Edith aux Chaussettes Noires.

À l’origine,"Padam-padam" était destiné à Anny Gould, laquelle devait, bien des années plus tard faire une carrière de pianiste aux côtés de Pascal Sevran dans La Chance aux chansons. Mais un jour Édith Piaf écouta la chanson et, séduite, décida sur le champ de l’enregistrer. Personne n'ose aller contre sa volonté... Curieusement, "Padam-padam" connut une seconde jeunesse au début des années soixante lorsque Eddy Mitchell et ses Chaussettes Noires décidèrent de l'adapter, cette fois sous le nom de Madame,oh Madame.

TOI,TU N’RESSEMBLE A PERSONNE...

Ode à l'amour unique.

Simone Signoret et Yves Montand

Voilà encore un bel exemple de la complicité Francis Lemarque et Yves Montand, lequel d’ailleurs susciter l’admiration du public parisien grâce à l’interprétation de cette chanson. "Tu me demande pourquoi je t'aime tant/Tu dis qu’il y en a de plus jolies que toi/C’est peut-être vrai/Mais crois-moi,je sais qu’il n’y a qu’un seul bonheur pour moi, c’est toi": des paroles qui sonnent comme un véritable plébiscité pour l’amour unique, un rythme de valse et quelques notes chaleureuses et populaires d’accordéon, Toi,tu n'ressembles à personne est assurément l’un des plus beaux fleurons de la chanson française. Marcel Carné en avait pris conscience reprit pour son film "L’Air de famille" en 1954.

LA CHASSE AUX PAPILLONS.

Promenade campagnarde.

Georges BrassensGeorges Brassens a commencé à écrire cette chanson dans les années quarante, mais ce n’est qu’en 1952 que "La Chasse aux papillons" a été déposé. Il ne suffit pas d`une plume et d’une feuille de papier pour donner vie à une chanson, Brassens aimait à laisser mûrir ses idées, et ce n'était que lorsqu’il était vraiment content de son travail qu’il se rendait en studio. "Il m’a dit qu`il pouvait attendre un mot pendant six mois ou six ans,raconte Georges Moustaki.ll m’a expliqué que la phrase, un bon petit diable à la fleur de l`âge”,avait d`abord été “un joli jeune homme à la fleur de l'âge”, “un bon p’tit garçon”, et puis que six mois après il avait trouvé cette expression qui résumait tout, qui était belle. » Parmi les premières compositions de Brassens, La Chasse aux papillons demeure l’une de ses plus célèbres.







ROSSIGNOL DE MES AMOURS

Francis Lopez, Raymond Vinci.

Prince charmant, drôle d'oiseau.

C’est en décembre 1951 que l’opérette Le Chanteur de Mexico, signée Francis Lopez et Raymond Vincy, fut créée au théâtre du Châtelet, à Paris. Avec des airs tels que Mexico, Quand on est deux amis et, bien sûr, Rossignol de mes amours, ce fut incontestablement l’un des mes plus grands succès de Luis Mariano qui réussit l’exploit de faire salle comble durant presque trois années. Il en existe même une adaptation cinématographique réalisée par Richard Pottier en 1956. Maria Candido enregistra elle aussi ce Rossignol de mes amours et rencontra à son tour un succès phénoménal.

Maria Candido

JE TE LE LE.

José Cana, Pierre Havet.

Après le mariage, finis les enfantillages.

Prix de chant au Conservatoire de Toulon, Maria Candido se fit connaître au début des années cinquante avec au moins deux cordes à son arc : celle de chanteuse d’opérette notamment aux côtés de Marcel Merkès, et celle de chanteuse romantique. Maria Candido connut l’'un des très grands succès populaires de l’année, tous les Français reprenant en effet cette mélodie agréable et facile à retenir.

LE GORILLE.

Avec cette ode à l'irrévérence, Georges Brassens fait preuve d'un humour qui ne le quittera plus.Les censeurs ont d'ores et déjà beaucoup de pain sur la planche!

Première gauloiserie de Georges.

George Brassens 6 mars 1952, Victor Laville, un ami de Georges Brassens, et Pierre Galante, ex-secrétaire de Maurice Chevalier qui travaille alors à Paris-Match, conduisent le compositeur presque de force au cabaret que tient Patachou à Paris. L’objectif est de faire jouer à Brassens quelques-unes de ses chansons dans l’espoir de retenir l`attention de la chanteuse. Non sans mal Brassens réussit à vaincre sa timidité, Patachou ayant su le mettre en confiance et le public, ce soir-là, étant peu nombreux. Il joue donc les quelque vingt morceaux de son répertoire, accompagné par le bassiste de l’orchestre maison, Pierre Nicolas, qui dès lors lui restera fidèle. Le dernier accord de guitare évanoui, Patachou se montre enthousiaste, tellement enthousiaste qu’elle décide d’inscrire à son répertoire plusieurs chansons de Georges et de l’engager sur-le-champ dans son cabaret. Mais l`histoire ne fait que débuter. Quelques semaines plus tard, Jacques Canetti, alors responsable artistique chez Phillips, se rend au cabaret de Patachou. Bien sûr, il écoute Brassens. À son tour. Il est tellement emballé qu’il veut à tout prix le faire enregistrer. non pas chez Phillips, où l’on ne croit guère en l'avenir de l’auteur-compositeur, mais chez Polydor que vient de racheter la firme néerlandaise. C’est ainsi que Le Gorille est aussitôt fixé dans la cire. Selon ses exégètes, Brassens aurait commencé à écrire Le Gorille, initialement intitulé Gorille Vendetta, en 1943 lors de son STO en Allemagne, et l'aurait terminé peu après son retour à Paris. Dans une lettre d’octobre 1951, il écrit :"J'ai composé mes premières chansons comme ça, en me promenant dans les rues de Paris. Le Gorille, par exemple.En courant les filles, en allant à un rendez-vous,je fignolais ma strophe" (cité par André Sève, dans Brassens, toute une vie pour la chanson, éditions Le Centurion).Ce qui ne fait aucun doute, c’est que Le Gorille, déposé en 1952, est l'une des toutes premières compositions qu’il ait enregistrées. Ce qui est sûr également, c’est que l’on y trouve au moins deux caractéristiques essentielles de son art déjà parvenu à maturité : un sens du verbe hors du commun, cette gauloiserie jubilatoire qui donne d`un coup une nouvelle impulsion à la chanson française, et cet anarchisme, cette irrévérence à l’égard des gardiens de la morale et de la tradition. "Car le juge au moment suprême/criait maman, pleurait beaucoup/ comme l’homme auquel le jour même/Il avait fait trancher le cou" : ces quelques vers sont en effet tout un symbole. À défaut de les justifier. Ces quelques lignes expliquent également en partie la levée de boucliers qui a suivi la sortie du disque et la censure dont a été victime Le Gorille. Ce n'est pas avant 1955, en effet, que le public pourra l`écouter sur les ondes, grâce à Europe 1.

LE COUP DE POUCE DE JACQUES CANETTI.

coup de pouce

Jacques Canetti ne s'est pas contenté de conduire Georges Brassens en studio. Après l’avoir écouté et convaincu qu'il ira loin, il organise une tournée d'été en compagnie des Frères jacques et de Patachou. Puis, dès la rentrée,il l’engage au théâtre des Trois Baudets.