Robert Lamoureux

De gauche à droite :
Robert Lamoureux, Pierre Dac, Francis Blanche, Edith Fontaine et Robert Rollis.

Grace à la révélation incessante de nombreux chanteurs et chansonniers, le théâtre des Trois Baudets est au cœur d’un monde de spectacle en pleine effervescence. Raymond Devos, Patachou, Félix Leclerc, autant d’artistes dont les talents s’affirment cette année-là

LE RENOUVEAU DE L’EUROPE.

Tandis que les États-Unis traquent sans relâche les sorcières communistes, l'Europe choisit la voie de la réconciliation en lançant les bases d'une vaste union économique. Face à son homologue allemand, jean Monnet signe pour la France le traité de la Communauté européenne du charbon et de l'acier

Le traité de la Communauté européenne

Faire à son homologue allemand, Jean Monnet signe pour la France le traité de la communauté européenne du charbon et de l'acier.

UNE GUERRE QUI N’EN FINIT PAS.

"Contre-offensive sino-coréenne au sud du 38° parallèle!": à la une de l’actualité, la guerre de Corée continue de mobiliser l’attention du grand public. Six ans après la fin du second conflit mondial, l’entente entre les peuples n’a pas vraiment repris ses droits. Tandis qu’en Allemagne on exécute les derniers condamnés de Nuremberg, et qu’à San Francia on Les signe un traite de paix avec le Japon. L’URSS teste ses premières atomiques et la Chine de Mao annexe le Tibet. Plus que jamais, il est question à travers le monde de cette "guerre froide" qui empoisonner échanges internationaux.

LES PERES DE L'EUROPE.

Face à la menace communiste, les nations réagissent de manières assez diverses .En Europe, on a compris que seule la réconciliation entre les ennemis d’hier pouvait garantir un avenir serein. Le plus sûr moyen de parvenir à cet objectif consiste à mettre en commun les richesses industrielles. Cette idée de Jean Monnet et de Robert Schuman, les pères de l’Europe, semble très audacieuse lorsqu`elle est dévoilée au printemps 1950. À l’époque les troupes alliées occupent encore la Sarre et la Ruhr, deux régions sidérurgiques et charbonnières sensibles de l’autre côté du Rhin. Peu enclins à faire confiance à l’Allemagne, les Anglais refusent d`ailleurs de associer à ce projet. En 1951, Julius Rosenberg et condamne à mort pour espionnage. Le sénateur McCarthy, près de la "chasse aux sorcières."Cela n’empêche pas la France, la Belgique, la Hollande, le Luxembourg, l’Italie et l’Allemagne de mettre en place la Communauté européenne du charbon et de l’acier : six ans après la fin de la guerre", l’Union européenne est née

Roserberg

En 1951, Julius Roserberg et condamné à mort pour espionnage.

LA CHASSE AUX SORCIÈRES.

De l’autre côté de l’Atlantique, l’antagonisme avec le principal allié de la veille est à l’ordre du jour. Pour l’administration du Président Truman, l'Union soviétique de Staline représente une grave menace. Sous l’impulsion de Joseph McCarthy, un sénateur fanatique du Wisconsin, les États-Unis se lancent alors dans une traque impitoyable de la sédition communiste. Cette "chasse aux sorcières" s’attaque aux milieux intellectuels progressistes et aux syndicalistes. L’Amérique, prise de folie, croit détecter la menace rouge à tous les niveaux de sa société. En avril 1951, la condamnation à mort des époux Rosenberg, accusés sans preuve formelle d'avoir espionné pour le compte du communisme international, montrera au monde que la puissante Amérique sait veiller à la protection de ses valeurs avec le même acharnement que son adversaire soviétique.

Le sénateur McCarthy

La sénateur McCarthy, père de la "Chasse aux sorcières."

La France qui chante.

Zizi Jeanmaire

La chanson est le premier divertissement des français. Les artistes de variété, qu’ils vont voir au cabaret ou qu’ils écoutent à la radio ou sur un disque, sont sans contexte leurs vedettes préférées.

UNE SCÈNE EXCEPTIONNELLE.

À Paris, le lieu le plus en vue est sans doute le théâtre des Trois Baudets. Après des débuts difficiles en 1947, l'entêtement de son directeur Jacques Canetti finit par payer de belle manière et il n`est pas de nouveau spectacle qui ne soit encensé par la presse et le public. ll faut dire que tous ceux, ou presque, qui y débutent font preuve de talent et, souvent, ont entamé là une carrière qui se prolonge jusqu’à nos jours. Ainsi, dans Allegro, une création signée Darry Cowl, on peut découvrir, Mouloudji, la chanteuse Patachou, et le Canadien Félix Leclerc. Un duo de chanteurs comiques y déclenche également l’hilarité générale : sous Les Pinsons se cachent Patrick Verbecke et un certain Raymond Devos. Ajoutons à cela que le piano est tenu par Darry Cowl et, parfois, par le jeune compositeur Michel Legrand. Il n’est pas rare d’ailleurs que les deux pianistes jouent à quatre mains. Après les succès de Pierre Dac et de Francis Blanche, un autre comique fait cette année ses débuts sur cette même scène : Fernand Raynaud. On le voit, la liste des vedettes est longue et prestigieuse. Jacques Canetti a l’idée d'organiser une tournée de ces artistes dans toute la France et dans le monde francophone. La plupart des chanteurs et des comiques ayant gravé leurs succès sur disque, la tournée s`appellera tout simplement "Le Festival du disque." La France, la Belgique, le Canada et la Suisse peuvent applaudir au même programme Robert Larmoureux, Jacqueline François ou les quatre Barbus.

Devos et Verbecke sont décidément gais comme des Pinsons.

LA CENTENAIRE ET SES ENFANTS.

La Société des auteurs compositeurs et éditeurs de musique (Sacem) fête son centenaire. Elle s’organise face aux nouveaux moyens de diffusion de la chanson qui se développent. L’apparition du disque en résine de vinyle est encore timide. mais tout le monde s`accorde à dire que son développement va révolutionner le monde du spectacle et de la chanson. De plus, la radio n’est plus le seul diffuseur de musique : la télévision commence à faire une percée significative dans les foyers français. Le Parlement vote d’ailleurs cette année une loi qui transforme la Radio Diffusion Française (RDF) en Radio Télévision Française. La RTF est née et les émissions de variétés sont, avec les journaux d'actualités. les programmes les plus populaires dans le cœur des Français C’est ainsi que l’on peut aussi apercevoir un Tino Rossi très ému devant son effigie en cire qui vient de faire son entrée au musée Grévin. L’actualité du célèbre chanteur corse s’est d’ailleurs enrichie de deux films dont Paris chante toujours. On serait tenté de dire : la France entière chante!

Bourvil

Bourvil dans Le Roi Pandore.

Charles TRENET.

Résumer la carrière de Charles Trenet en quelques paragraphes tient de la gageure, tant cet inventeur génial et créateur de tous instants a bouleversé paysage de la chanson française.

LE TEMPS DES REGRETS.

Charles Trenet Le début des années cinquante marque un tournant dans l’œuvre de Charles Trenet : après avoir symbolisé l’insouciance et la joie de vivre, se créations laissent place aux regrets: C’est vrai de Mes jeunes années, de Mon vieux ciné et surtout de L'Ame des poètes, l’immense réussite de cette année 1951. Deux ans encore, et Trenet va avoir quarante ans, mais pourtant rien dans sa vie ni dans sa carrière ne devrait l’inciter à la nostalgie du temps qui passe. Avec les ans, cette tendance s`accentuera pour aboutir, en 1971, au chef-d`œuvre qu`est Fidèle, dans lequel il soupire sur les couleurs, les odeurs et les sons perdus de sa jeunesse.

CHARLES ET JOHNNY.

La clé de la vie de Charles Trenet, c’est précisément sa jeunesse, dans la région de Narbonne où il est ne un jour du printemps 1913. Couvé par sa mère, il s'intéresse aux petits riens du quotidien, qu’il conjugue en poèmes et en peintures dès l’adolescence. Cette prédisposition au rêve l’amène à faire des études d`art à Berlin, puis à Paris où il expose ses premières toiles avant de devenir décorateur de cinéma. Le soir, il fréquente les milieux surréalistes et se lie avec Max Jacob et Jean Cocteau. En 1933. il rencontre le jeune compositeur suisse Johnny Hess dans un cabaret de Montparnasse. Portés par le swing, ils forment un duo baptisé Charles et Johnny dont les débuts au Palace sont très discrets. Ce n’est qu’avec l’écriture de "Vous qui passez sans me voir", créé par Jean Sablon, que le succès les rejoint. Pendant trois ans, ils multiplient les apparitions sur les grandes scènes parisiennes, jusqu`à ce que Charles soit appelé sous les drapeaux.

LE "FOU CHANTANT"

Cette période permet à Trenet d'écrire de nouvelles compositions, parfois dans des circonstances curieuses : pour Je chante, l’inspiration lui vient sur une paillasse alors qu’il se trouve aux arrêts de rigueur! Autre traduction en chanson de l`exubérance de cette période du Front populaire, Y'a d'la joie, créé par Maurice Chevalier. En récital au Casino de Paris, Maurice Chevalier présente le jeune auteur à son public qui lui fait une ovation. Dès le mois de mars 1938, celui qu’on surnomme désormais le "Fou chantant" (en hommage à un film du chanteur américain Al Jolson, The Singsing Fool) triomphe a l’ABC. Le soutien de Jacques Canetti n’est pas étranger à ce succès. Le directeur artistique de Radio-Cité apprécie le swing qui se dégage du répertoire de Trenet. Désormais, les mots sont là pour s`entrechoquer en allitérations pleines d’humour, sur une trame rythmée ou s’entremêlent jazz, tango et biguine.

L’INSPIRATEUR DES PLUS GRANDS.

Les années d'Occupation ne modèrent guère l`ardeur créatrice de Trenet qui se moque de la censure allemande en gorgeant ses enregistrements de jazz. une musique pourtant interdite. C`est l’époque des zazous qu’il traverse en composant de nouveaux chefs-d’œuvre, comme La Mer, publié à la Libération. Le succès international de cette chanson lui permet de s’embarquer pour l’Amérique, tout en continuant à écrire pour lui-même et pour les principaux interprètes du moment. Capable de s’adapter à tous les tempéraments et à tous les styles, il reste à ce jour le meilleur inspirateur des plus grands.

un tableau

Voici un tableau de Charle Trenet.

Charme et tendresse.

La chanson française retrouve avec bonheur son terrain de prédilection le charme et la tendresse. Deux qualités qui lui permettent de s'exporter avec succès dans le monde entier.

MEXICO.

Une ascension fulgurante.

Luis Mariano

Luis Mariano.

Au sortir de la guerre, il s’appelle encore Mariano Gonzales de Urenzu. Sur la scène de l’ABC, en 1945, il hante España et prend le pseudonyme de Luis Mariano. Le jeune homme possède une voix si étonnamment claire et un charisme éblouissant que le public parisien court l’entendre et le voir. Se succèdent alors Don Pasquale, "La Belle de Cadix" encore Andalousie. Mais Luis Mariano n'aurait doute pas été si heureux en scène s’il n’avait rencontré Francis Lopez. Grâce à ce dernier, il peut chant un répertoire qui, en quelques années, lui permet ascension fulgurante dans le monde de l'opérette. Francis Lopez est un redoutable producteur de "tubes" et en Luis Mariano, il tient la voix la plus talentueuse pour porter ses refrains tout autour du monde. C’est ce qui arrive avec l’opérette Le Chanteur de Mexico, créée cette année, qui comprend la chanson Mexico, un refrain qui devient rapidement une carte de l’incontournable pour tout chanteur d’opérette.

LES CARABINIERS DE CASTILLE.

De l'Auvergne à San Francisco.

Lina Margy Qui se souvient de l’interprète qui chantait "Ah ! le petit vin blanc" en 1943 ? Presque personne. et c'est injuste. En effet, Lina Margy a été l’une des artistes qui a le plus fait rayonnée la chanson française à travers le monde. Pourtant rien, ou presque, ne prédestinait cette jeune Auvergnate à une telle carrière, Sténo-dactylo (comme Renée Lebas), elle "monte" à Paris en 1939 et remporte un radio-crochet qui lui permet de créer Ah ! le petit vin blanc. Portée par une popularité sans égale. elle fait le tour du monde en chantant un répertoire français sur les scènes de Londres, New York, San Francisco, et même du Caire, en Égypte! Les Carabiniers de Castille lui permettent de faire entendre ses célèbres roulements de "r" sur toutes les radios de France.







MOI MES SOULIERS.

Le chanteur des choses simples.

Félix lecture À travers l’histoire de sa vie, on pourrait croire que Félix Leclerc est l’archétype du solide bûcheron canadien. Lorsqu`il débarque sur la scène des Trois Baudets. Quelques jours avant Noël 1950, le public découvre un artiste timide, qui caresse sa guitare pour en tirer des mélodies subtiles. Quant à son répertoire, il mêle humour et poésie avec une simplicité désarmante. Révélé par "Le P'it Bonheur" quelques mois auparavant, Leclerc poursuit son ascension artistique tout au long de 1951 grâce à une autre perle découverte à Montréal par le producteur Jacques Canetti, dans le carnet de chansons du Canadien : il s`agit de "Moi, mes souliers". Rarement les choses du quotidien ont été racontées avec autant de justesse, dans une économie de mots remarquable qui fait de Félix Leclerc l’un des grands poètes de ce siècle.

TIRE L’AIGUILLE.

La dactylo danse et chante.

Renée Lebas.

Renée LebasUne mélodie inspirée du folklore juif d'Europe centrale, un refrain facile à retenir, il n’en fallait pas plus pour que "Tire l’aiguille" devienne l’un des plus gros succès de cette année. Pourtant, il serait injuste de cantonner son interprète, Renée Lebas, dans la catégorie des chanteuses de mélodies faciles. Alors qu’elle commence à travailler comme secrétaire-dactylo, elle poursuit des études de danse qui lui permettent de devenir professeur. Pour joindre les deux bouts, elle exerce également la profession de journaliste. Mais c’est la chanson qui l'intéresse. Pendant la guerre, elle participe à un radio-crochet organisé par Radio-Cité : elle remporte le premier prix et peut enfin se consacrer à sa passion. Son répertoire, très éclectique, comprend à la fois des chansons écrites pour de grands poètes comme Francis Carco et des refrains plus légers tel "Tire l’aiguille". C’est avec cette chanson que Renée Lebas devint très populaire.

UN GAMIN DE PARIS.

... et un auteur de Lyon.

Mick Micheyl.

Mick Micheyl Alors que la spontanéité de l’ère existentialiste de Saint-Germain-des-Prés est en train de s'effacer, la complainte réaliste reprend ses droits. Composé par Adrien Marès - un ancien accordéoniste des Collégiens de Ray Ventura -, Un gamin de Paris prend toute sa saveur avec les paroles que lui offre Mick Micheyl. Lauréate d’un concours de chanson organisé à l’ABC au lendemain de la guerre et titulaire du Prix de la chanson de charme pour Marchand de poésie l’année précédente, cette jeune Lyonnaise enregistre elle-même pour Pathé-Marconi une interprétation du Gamin de Paris, mais elle souhaiterait une personnalité plus célèbre pour porter sa chanson. Elle la propose alors à Yves Montand qui s’empresse de l’inscrire à son tour de chant.

LES GRANDS BOULEVARDS.

L'année de tous les bouleversements.

Yves Montant et Simone Signoret le jour de leur mariage en compagnie de Jacques Prévert.

Félix lecture À bien des égards, la saison 1951 est cruciale pour Yves Montand. C'est en effet cette année-là qu’il dévoile une aventure sentimentale secrète en demandant à Simone Signoret de devenir officiellement sa femme. Le mariage a lieu en décembre, en présence de Jacques Prévert, témoin de la mariée. 1951 est également marqué par le début du tournage d’un long métrage mythique de sa carrière d`acteur, "Le Salaire de la peur". Mais 1951 se distingue surtout par la série de récitals qu’il donne à partir du 5 mars au théâtre de l'Étoile, à Paris. Montand a décidé de rompre avec la tradition en proposant à son public un one man show à l’américaine. Au programme, deux poèmes - encore une nouveauté ! - et vingt-deux chansons, dont ces Grands Boulevards,qui s’inscrivent dans la lignée des chansons insouciantes et populistes qui ont fait le succès de Montand à ses débuts

SOUS LE CIEL DE PARIS.

Jean Dréjac, Hubert Giraud.

Juliette Gréco

Juliette Gréco symbolise la folle ambiance de Saint-Germain-des-Prés.

Après la radio,c'est le septième art qui est le plus grand diffuseur de mélodies. Cinéma et chanson constituent ainsi un couple harmonieux, pour le plus grand bonheur du public.

A l'écran comme à la ville.

Le cinéma français de l`apres-guerre a souvent fait appel à la chanson. Il faut dire que les vedettes du music-hall sont souvent aussi celles de l`écran. Ainsi, lorsque le réalisateur Julien Duvivier prépare son nouveau film, il est naturel qu’il cherche une chanson qui puisse en être le refrain. Le scénario raconte une journée ordinaire à Paris, où l`on suit plusieurs personnages à travers la capitale : un sculpteur, un étudiant en médecine le jour d’un examen, un ouvrier qui s`apprête à fêter ses noces d’argent, une vieille femme nourrissant des chats, un jeune artiste peintre épris d’une séduisante demoiselle... Le réalisateur demande à son scénariste Henri Jeanson s'il a une idée pour une chanson qui illustrerait toutes ces aventures ordinaires ayant Paris pour décor. Il se souvient alors de La "Chanson de Paris", un refrain écrit par Jean Dréjac. Malheureusement, les droits d’exploitation de la chanson ne sont pas disponibles. Qu’à cela ne tienne, Julien Duvivier commande alors de nouveaux couplets. c’est le comédien Jean Bretonnière qui l’interprète pour la première fois. Jouant le rôle d`un baladin, il vient chanter devant les ouvriers d’une usine en grève. Le public est séduit par le film et par la chanson. À tel point que Sous le ciel de Paris est rapidement inscrit au répertoire de tous les chanteurs de rues de la capitale, puis des scènes de music-hall. En quelques mois, une dizaine d'artistes enregistrent la chanson sur disques. Citons parmi eux Joséphine Baker (qui l`inscrit également au programme de sa tournée américaine), Édith Piaf, les Compagnons de la chanson ou encore Yves Montand qui triomphe un peu partout en France. L’interprétation la plus inattendue est sans doute celle de Juliette Greco, plus habituée à un répertoire "littéraire" sur la Rive gauche

DE NOGENT A PARIS.

De nogent a Paris Depuis ses débuts d'interprète, à la fin des années trente, jean Dréjac est très connu du grand public. Mais, à la Libération, c'est |'auteur qui est célébré pour un refrain aujourd'hui encore très populaire : Ah! Le petit vin blanc .Cette chanson est parmi les cent retenues par le public pour figurer dans le hit-parade du siècle lors d'un référendum effectué en l988 parla chaîne de télévision Canal Plus. Nous n'avons pas forcément connu les quais de Nogent mais nous savons tous que le petit vin blanc s'y buvait sous les tonnelles...En 1950, Jean Dréjac est récompensé par le Prix de I'ABC pour La Chanson de Paris. Après le succès de Sous le ciel de Paris, il écrit encore pour Juliette Greco (La Cuisine) et signe l'un des plus grands tubes d'Yves Montand, La Chansonnette