Juliette Gréco et Sidney Bechet

Juliette Gréco et Sidney Bechet : La rencontre de la chanson et du jazz Crée l'atmosphère de Saint-Germain-des-prés.

A laube de cette nouvelle décennie, on est loin encore de veiller à la préservation de l'équilibre des échanges culturels entre l'Europe et le Nouveau Monde. L'influence de l'Amérique commence pourtant à se faire sentir dans le répertoire de nos chanteurs, et aussi par le biais d'une invention révolutionnaire: le microsillon.

La guerre froide.

En 1945, capitulation du Japon a mis un point final à la Seconde Guerre mondiale. C'est du moins que l'on croyait jusqu'à la nouvelle menace prenne corps

Les Gl's américain

Cinq ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale,
Les Gl's américain repartent sur le front,cette fois en Corée.

L'Enjeu Asiatique.

La rivalité grandissante entre les deux alliés d'hier, l'URSS et les États-Unis, porte en elle les germes d'un nouvel affrontement. C'est en Asie que ce conflit va prendre corps. Un conflit idéologique auquel on donne le nom de "guerre froide" et qui va faire régner la tension dans le monde pendant presque quarante ans. Depuis 1945, le capitalisme et le communisme ont respecté les frontières des territoires qu'ils s'étaient partagés lors de la conférence de Yalta. En 1949, la victoire de Mao en Chine sonne le glas de cet équilibre précaire. En l'espace de quelques semaines, le Kremlin concrétise une alience avec nouvel allié chinois et l'offensive communiste peut commencer.

LES FRERES ENNEMIS COREENS.

Léo Blum Le terrain choisi est celui de l`ancienne Corée. Comme l’Allemagne, ce pays a été divisé en deux États que sépare une frontière qui longe le 38° parallèle. Au matin du 25 juin, les troupes communistes de Kim Il Sung envahissent la Corée du Sud et s’emparent de Séoul. La réaction de l`Occident ne se fait pas attendre et les Américains débarquent à Inchon moins de deux mois plus tard. La capitale sudiste libérée, les troupes de MacArthur s’aventurent à leur tour de l`autre côté de la frontière, mais alors que le monde s’inquiète de la réaction soviétique, c’est la Chine de Mao qui vient porter secours à la Corée du Nord. Le président Truman devra brandir la menace atomique pour que le conflit se calme, avant de trouver sa conclusion en 1953, au terme d'un bras de fer qui a fait plus de deux millions de victimes


Avec Léon Blum disparaît une grande figure du socialisme française

LE PROGRAMME DE LA FRANCE.

La France n`est pas absente du conflit coréen dans la mesure où elle envoie sur place un contingent de parachutistes, le bataillon Crèvecœur. Cette participation symbolique s’explique par le fait que Paris est déjà fort occupé par les événements d’Indochine. En effet, malgré l`aide américaine, la France a le plus grand mal à préserver ses intérêts en Extrême-Orient. Les victoires remportées par le Viêt-Minh à l’automne 1950 représentent un tournant décisif pour les nationalistes d’Hô Chi Minh. Dans la mesure où les soldats du contingent ne sont pas engagés en Indochine, l’opinion publique française n’est que moyennement intéressée par les développements de cette guerre coloniale. En métropole, on pense surtout aux problèmes posés par la reconstruction et le nouveau président du Conseil, Georges Bidault, donne la mesure des efforts du gouvernement en déclarant : "Nous devons gouverner au centre avec une majorité de droite pour atteindre les buts de la gauche." Tout un programme! Avec Léon Blum disparaît une grande figure du socialisme français

UNE ANNÉE LÉGÈRE.

Après une longue période marquée par la guerre et par ses conséquences, le public est désireux de se divertir en toute légèreté. Les artistes français redoublent donc d'énergie et proposent de l'humour et de la fantaisie, tant sur scène qu'à la radio.

FEMMES EN SCÈNE.

Au printemps 1950, une révolution anime le monde des vedettes féminines : le 15 avril, sieur Georges Hardy, coiffeur de son état, présente une nouvelle technique de coiffage qui s’appelle "brushing". Cette technique permet en quelques minutes de créer une coiffure élégante pour la ville comme pour la scène. Les premières vedettes à en profiter sont sur le devant de l’actualité. Ainsi, Jacqueline François ,dont les débuts il y a deux ans lui ont permis d’obtenir le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros. La chanteuse est célébrée cette année pour avoir vendu d'un million de disques! Une autre star est de toutes les conversations, il s’agit de Martine Carol qui interprète le rôle de line de Caroline de Bièvre, courtisane libertine dans le film Caroline Chérie qui remplit les salles de cinéma partout en France. Les femmes sont très présentes dans le monde de la chanson cette année Bien sur, il y a Edith Piaf, mais, dans un registre plus léger, le public se passionne pour Yvette Giraud, de retour du Brésil, pour Rina Ketty qui chante La Roulotte des Gitans et, surtout pour Éliane Embrun qui provoque une polémique avec sa chanson "Si j’étais une cigarette/tu me tiendrais entre tes bras et sous le feu d’une allumette,/je me ferais brûler pour toi..." Avec ce refrain, le débat fait rage, débat provoqué par les féministes qui protestent devant tant de soumission. Dans le même temps, sur la scène de l’ABC, à Paris, un artiste original nommé Borra propose un numéro de ronds de fumée. Il recommande les cigarettes égyptiennes qui font de plus beaux nuages que les américaines!

papa, maman, la bonne et moi

Jean-Paul Le Chanois (debout au centre), auteur du film "Papa, maman,la bonne et moi" de ses comédiens de droite à gauche : Gaby Morlaix, Nicole Courcel, Robert Lamoureux et Fernand Ledoux.

La bande annonce du film "Papa, maman,la bonne et moi".

Édith Piaf.

Pour Édith Piaf,1950 est une année de deuil. Son magnifique succès de l'époque, L’Hymne à l'amour, dont elle a elle-même écrit les paroles, en est le symbole.

ÉDITH ET MARCEL.

Edith Piaf La passion d’Édith Piaf pour le boxeur Marcel Cerdan se terminera dans la douleur. Comme elle l’expliquera quelque temps plus tard dans les colonnes de Samedi soir, c'est à New York qu’ils lient véritablement connaissance, à l’automne 1947 : "J’ai vécu près de lui à l’étranger où, fatalement, des gens du même pays se rapprochent plus encore. Je le redis encore, j'ai une affection très sincère et très fraternelle pour Marcel Cerdan." La fraternité disparaît très vite, pour laisser place à l`amour. Pourtant, Marcel est déjà marié et père de trois jeunes enfants. Piaf est trop sensible au sort de ceux que la vie sépare de leurs parents pour bien vivre cette situation, mais elle évite de penser à l’avenir. Marcel, quant à lui, ne cesse de répéter que la présence d’Édith lui porte chance. Il en veut pour son titre de champion du monde poids moyens, remporté à New York le 21 septembre 1948, alors que Piaf était à ses côtés, titre qu'il s'est fait ravir par Jake La Motta le 16 juin suivant, Détroit, où la chanteuse n’avait pu se rendre. Depuis, il ne parle que du match de revanche qui doit se dérouler à la fin de 1949.







UN DESTIN TRAGIGUE.

Édith et Marcel Cerdan accueillis en héros à leur retour d'Américains.

Édith et Marcel Cerdan accueillis en héros à leur retour d'Américains.

La rencontre n’aura jamais lieu. Alors qu’il se rend aux États-Unis pour disputer cette rencontre, Marcel Cerdan disparaît lorsque l’avion d’Air-France dans lequel il avait prit place, s’abîme à hauteur des Açores. Inconsolable pendant de longs mois, Piaf n’oubliera jamais celui qui semble avoir été le grand amour de sa vie. Il faudra tout le charme et l’humour d’Eddie Constantine, rencontré en tournée pendant l’été 1950, pour qu’elle reprenne goût à la vie. À compter de la disparition de Cerdan. Il semble que la dimension dramatique qui avait régi toute l’enfance de Piaf, et que sa carrière brillante avait exorcisée, prenne à nouveau le dessus. Interprète de génie, Piaf va traverser les années cinquante dans un nuage de tristesse, avant de disparaître en 1963, use par la drogue et les abus. Quarante-huit ans plus tôt, c`était dans l’indifférence la plus totale qu’`Édith Giovanna Gassion avait vu le jour. à même le trottoir de la rue de Belleville, à Paris. Anita Maillard, sa mère, était chanteuse de rue; son père, Louis Gassion, gagnait chichement sa vie comme acrobate dans les foires et les fêtes de quartier.

CHANTEUSE DE RUE.

Edith piaf Giovanna est élevée par ses grand-mères dans des circonstances peu plaisantes. Devenue aveugle, elle finit par recouvrer la vue, un miracle qui elle attribuera sa vie durant à sainte Thérèse. Dès cette époque, sa voix lui permet de survivre alors qu`elle multiplie les fugues. Après une adolescence difficile, on la retrouve sur les trottoirs de Paris où elle interprète les chansons réalistes et populaires du moment pour gagner sa vie. En 1935, le hasard la met en présence de Louis Leplée, qui dirige un cabaret près des Champs-Élysées. Touché par son talent, Leplée donne à la jeune chanteuse le surnom de "môme Piaf" et parraine ses débuts sur scène. Le succès ne se fait pas attendre, notamment grâce à l’appui du nouveau directeur artistique de Radio Cité, Jacques Canetti. Mais déjà, le drame reprend ses droits dans l’existence d’Édith lorsque Monsieur Leplée est retrouvé assassiné.







LA GLOIRE.

La Gloire

Après le cabaret, le music-hall renforce la renommée de Piaf qui triomphe à l’ABC en 1937. La conviction avec laquelle elle interprète les thèmes populaires du moment lui assure alors le soutien des meilleurs paroliers et des compositeurs les plus en vue : Raymond Asso avec Mon légionnaire, Henri Contet avec Padam-Padam, Michel Emer avec L'Accordéoniste... La Libération va soudain donner toute son ampleur à sa carrière. Associé à Yves Montand dont elle protège les débuts, elle est aussi la marraine des Compagnons de la chanson, avec lesquels elle part à la conquête des États-Unis. Piaf sera l’une des rares artistes françaises à y connaître la gloire. Mais, pour elle, le Nouveau Monde restera toujours associé au souvenir de Marcel Cerdan.





Un duo mythique : Yves Montand et Edith Piaf.

Après le cabaret, le music-hall renforce la renommée de Piaf qui triomphe à l’ABC en 1937. La conviction avec laquelle elle interprète les thèmes populaires du moment lui assure alors le soutien des meilleurs paroliers et des compositeurs les plus en vue : Raymond Asso avec Mon légionnaire, Henri Contet avec Padam-Padam, Michel Emer avec L'Accordéoniste... La Libération va soudain donner toute son ampleur à sa carrière. Associé à Yves Montand dont elle protège les débuts, elle est aussi la marraine des Compagnons de la chanson, avec lesquels elle part à la conquête des États-Unis. Piaf sera l’une des rares artistes françaises à y connaître la gloire. Mais, pour elle, le Nouveau Monde restera toujours associé au souvenir de Marcel Cerdan.

L'HYMNE A L’AMOUR.
Édith Piaf, Marguerite Monnot.

Une chanson prémonitoire.

Si "L'Hymne à l'amour"- est devenu aujourd'hui un hymne à la mort, Piaf souhaitait pourtant en faire le symbole d'un amour vivant.Lorsqu'elle compose cette chanson prémonitoire au cours de l'été 1949, avec la complicité de son amie la pianiste Marguerite Monnot, Édith file le parfait amour avec Marcel Cerdan. Le titre est créé au cabaret Versailles, à New-York, dès le 14 septembre, et la chanteuse est impatiente de l’interpréter pour Cerdan qui doit bientôt la rejoindre en Amérique.Elle ne réalisera cette envie que de manière posthume : le soir où elle apprend la mort du boxeur, elle insiste pour effectuer son tour de chant qu'elle entame par une version extraordinaire de la chanson, avant de s'écrouler sur scène quelques minutes plus tard. Au cours des mois qui suivent, tous ses récitals débuteront par cette composition fétiche, dédiée à celui qu'elle aimait.

TOUT EN JEUNESSE!

La jeunesse française a soif de nouveauté et plébiscite les artistes de sa génération. De Juliette Gréco à Mick Micheyl, en passant par Guy Béart ou Line Renaud,ils chantent l'amour,le bonheur et l'insouciance.

MA GUEPIERE ET MES LONGS JUPONS

Duo de sœurs.

Les soeur Etienne

Après l’Amérique où les Boswell Sisters et autres Andrews Sisters ont ouvert la voie, la France découvre à son tour la mode des familles chantantes avec les sœurs Étienne. Toutes deux natives de Reims,Louise et Odette Étienne s’intéressent depuis longtemps à la chanson lorsque la seconde remporte un concours de chant amateur, bientôt imitée par son aînée. Ensemble, elles s'installent à Paris au lendemain de la guerre et connaissent un beau succès dans les cabarets de la Rive droite, notamment avec Qui sait, qui sait, qui sait/ du parolier Jacques Larue. En 1950, leur talent est à l'honneur grâce à "Ma guêpière et mes longs jupons". Il s’agit d'une adaptation de Buttons and bows, une chanson américaine extraite du film Paleface, popularisée par Dinah Shore et ses Happy Valley Boys à l’automne de 1948. Les sœurs Etienne finiront par se séparer quelques mois plus tard pour cause de mariage, laissant la place à d‘autres duettistes féminines, les sœurs Bordeaux.

BAL, PETIT BAL.

La grande porte.

Francis Lemarque"J’ai fait vingt métiers avant d'entrer dans la chanson, à trente et un ans, par la grande porte, sans en connaître les ficelles." Ainsi parle Francis Lemarque en 1949, année de ses premiers enregistrements. Auparavant, il avait gagné sa vie dès l'âge de onze ans comme vendeur en bimbeloterie sur les marchés, ouvrier en imprimerie, décapeur de métaux, dessinateur, métallo, garçon de course... Avec son frère Maurice, ils créent un numéro de duettistes, les Frères Marc, tout en continuant d'exercer d'autres métiers. C'est après la guerre qu'il présente ses premiers textes à Jacques Prévert qui lui fait rencontrer Yves Montand. Ce dernier lui prend quelques chansons (dont À Paris) pour en faire de véritables succès. Bal, petit bal est aussi le fruit de cette collaboration. Yves Montand est sans nul doute l'un des meilleurs interprètes de l°univers populaire et tendre de Lemarque. Mais rapidement, ce dernier saura à son tour défendre ses refrains, tant sur scène (chez Patachou), que sur disque. La presse de cette année n'hésite pas à signaler qu'avec Francis Lemarque la chanson française tient l’un de ses plus remarquables auteurs. La grande porte de la chanson lui est enfin ouverte.

À SAINT GERMAIN DES PRÈS.

Yves Montand Tous les chemins mènent à la chanson, mais il en est de bien surprenants. Il suffit, par exemple de suivre le parcours de ce nouvel auteur débarque dans l’univers de Saint-Germain-Prés. Guy Béart doit sa naissance au Caire Égypte, à la profession de son père expert comptable, celui-ci installe des sociétés dans tout le pourtour méditerranéen. À la fin de ses études secondaires, le jeune Guy Béart vient à Paris le but de préparer l’École normale de musique, mais il entre finalement à l’École des ponts et chaussées! Durant ses loisirs, il compose quelques chansons qu’il tente de placer. C’est ainsi que À Saint-Germain-des-Prés est interprété par Yves Montand, entre autres, et devient l’hymne de ce quartier où il fait si bon terminer ses soirées - et ses nuits -en chansons.










MA MAMAN

Le succès passe par la radio.

Mick Micheyl Jaboune, alias Jean Nohain, nous l'annonce déjà depuis plusieurs mois dans son émission radio : "Cette petite ira loin!" Lors de ses premières apparitions, elle s'appelait encore Paul Michey, son vrai nom. Mais c'est bien sous le pseudonyme de Mick Micheyl qu’elle remporte son premier prix à la radio en 1950. Très vite, elle enregistre ses premières chansons sur disque, et parmi celles-ci se trouve Ma maman. Fait assez rare pour une chanteuse de ces années-là, Mick Micheyl compose elle-même la musique, à l'instar de Mireille, une amie de Jean Nohain. Ma maman remporte énorme succès. La jeune génération y voit l'occasion de célébrer la mère avec une autre chanson que celle de Tino Rossi, Tu es, maman, la plus belle du monde.

SI TU T'IMAGINE.

Le beau poisson noir.

Juliette Gréco Depuis l'année précédente, dans quelques cabarets, la jeune comédienne Juliette Gréco nous avait habitués à sa voix chantée. Certains commencent à la surnommer "la muse existentialiste" parce qu'on l'aperçoit régulièrement en compagnie de Jean-Paul Sartre à Saint-Germain-des-Prés. Le philosophe est l'un de ses plus fidèles admirateurs. Il déclare : "Juliette Gréco a des millions dans la gorge; des millions de poèmes qui ne sont pas encore écrits." C'est Sartre qui fera connaître Raymond Queneau à Juliette. Dans un recueil de ses poèmes, elle en choisit un qui s'intitule C'est bien connu. Sur la Rive gauche, à Paris, le petit monde des arts et des lettres se croise, faisant et défaisant le monde. Accessoirement, au fil des rencontres, naissent des chansons. C’est ainsi que Joseph Kosma est choisi pour composer la musique, et C'est bien connu se transforme en Si tu t’imagines .Cette chanson devient rapidement une carte de visite pour la jeune chanteuse. Lorsqu’elle se présente moulée dans une longue robe noire sur la scène de La Rose rouge, François Mauriac la surnomme immédiatement "le beau poisson noir"

ETOILE DES NEIGE.

Line Renaud

Le firmament du succès.

Line Renaud Lorsque le chef d’orchestre Jacques Hélian découvre la partition d’une chanson américaine intitulée Forever and ever, il pense qu’il s’agit d`une production d’outre-Atlantique, d’autant que la version chantée par Russ Morgan est numéro 1 aux États-Unis au printemps 1949. En fait, la chanson est due au compositeur suisse Franz Winkler. Hélian en confie l’adaptation française à Jacques Plante et l’enregistre avec son orchestre, quelques jours avant Line Renaud. Les deux interprétations sont très vite plébiscitées par le public et le duo Patrice et Mario se saisit à son tour de cette Étoile des neiges. Là encore, le public est au rendez-vous. Décidément, cette étoile mène au succès!









TOUT CA PARCE QU’AU
BOIS DE CHAVILLE.

Odette Laure

Du concerto à la chanson.

Odette Laure Il est des refrains légers qui séduisent sans complexe le plus grand nombre. Comment expliquer que la naïveté de "Tout ça parce qu’au bois de Chaville" connaisse autant de succès? En quelques mois, ils seront nombreux à reprendre cette chanson à leur répertoire : Jean Lumière, Jacques Pills, Odette Laure, sans oublier l’auteur du refrain lui-même, Pierre Destaílles. La raison de cet engouement est sûrement à chercher dans la simplicité de la mélodie que l`on doit à un pianiste-compositeur lorrain. Claude Rolland. Sa carrière avait pourtant commencé sous d’autres auspices que ceux de la chanson de variété. En effet, avant la guerre, Claude Rolland était un concertiste réputé se produisant dans les plus grandes salles de concert. Blessé dans un bombardement en 1944, il est contraint d’abandonner sa carrière. Il se consacre alors à la composition. "Tout ça parce qu’au bois de Chaville" reste l`un de ses plus grands succès.

MALADIE D’AMOUR.

Henri Salvador

Henri Salvador est en train de vivre deux années capitales dans sa vie. Depuis 1949, toute la profession reconnaît en lui le grand artiste qu'il est. Il se voit décerner un double Grand Prix du disque par l'Académie Charles-Cros, puis le Prix Fantaisie et le Prix du charme. En 1950, la consécration est totale lorsqu'on lui propose de passer en vedette dans le temple du music-hall parisien, l'ABC. Il y chante ses plus grands succès dans la revue Paris s’amuse menée par Mistinguett. Un soir,il entonne "Maladie d’amour" avec une attention particulière : il vient de croiser le regard d'une spectatrice placée au premier rang. Elle se prénomme Jacqueline, et deviendra la femme de sa vie. Cette "Maladie d’amour" que toute la France reprend en chœur a été enregistrée en 1947. Henri Salvador a emprunté ce refrain à la musique traditionnelle martiniquaise, en gardant quelques phrases chantées dans la langue d'origine, le créole.

LE P’TIT BONHEUR.

C’est avec cette chanson que Félix Leclerc, poète du quotidien et conteur sans égal, a permis à la France de découvrir toute la richesse de la chanson québécoise.

Poète et paysan.

Félix LeclercDans le Québec de l’après-guerre, il existe bien quelques marginaux qui voudraient mettre à l`honneur a chanson canadienne, mais leur audience est extrêment limitée. Le premier d`entre eux est un certain Félix Leclerc. Né à La Touque, en 1914, il a grandi au sein d’une famille paysanne qui lui a inculqué le goût des valeurs simples et de la nature. Apres des études à l’université d`OttaWa, il exerce divers métiers, bûcheron ou fermier, il est aussi speaker à la radio et comédien de théâtre, trouvant dans toutes ces occupations le prétexte à satisfaire son envie d`écrire de la poésie. Sa rencontre avec le producteur Jacques Canetti bouleverse son existence, mais aussi l’avenir de la chanson canadienne. De passage au Québec, le patron du théâtre des Trois Baudets fait la connaissance de Leclerc, découvrant au passage la magie du P’tit Bonheur. Subjugué par l’imaginaire très riche de cet auteur compositeur interprète, Jacques Canetti l'invite aussitôt à graver un disque et à se produire à Paris où il reçoit un accueil exceptionnel à la veille de Noel 1950.Durant les années qui suivent, Leclerc partage son temps entre le Canada, où il trouve son inspiration, et la France, où il parcourt les scènes des cabarets et des petits théâtres, ne faisant que de rares incursions sous les projecteurs de grandes salles comme Bobino. Avec son répertoire inoubliable (Le P 'tit Bonheur, Moi mes souliers, La Prière bohémienne . . .), le plus grand titre de gloire de Félix Leclerc sera d’avoir donné à la chanson québécoise ses lettres de noblesse, favorisant l`éclosion de talents comme ceux de Gilles Vigneault, de Claude Léveillée ou de Raymond Lévesque.

LES SOUVENIRS D'UN "MAUDIT FRANÇAIS"

Jacques Canetti et Felix Leclerc "En 1950, j’étais à Montréal et là-bas, je m'étonne du fait que les chanteurs du Québec n'interprétaient que des chansons françaises. Alors un ami me dit :“Évidemment, il y a bien ce type qui s'appelle Félix Leclerc, mais il n'a aucun succès." ll lui téléphone aussitôt en lui disant qu'iI y a un "maudit Français" qui s'intéresse à la chanson canadienne. On prend un rendez-vous pour le lendemain dans un studio de la radio. Félix arrive, se présente et me dit :" Monsieur Canetti, je suis heureux de vous rencontrer car j'ai 31 chansons. Elles sont toutes bonnes, mais ici personne ne les aime." ll prend sa guitare et m'interprète Le P'tit Bonheur. C'était fantastique et je réalise que je me trouve devant un miracle, alors je prends aussitôt la décision d'enregistrer Le P'tit Bonheur, avec sept autres chansons. Huit heures plus tard, je reprenais mon avion pour rentrer à Paris, le disque sortait peu après et obtenait le Grand Prix du disque."